Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

mercredi 31 mars 2010

Journal spontané - joli garçon

Ai finalement décidé de donner chance à amour et ai invité joli garçon à souper à maison. Je sais, semble plus invitation à coucher que à souper mais bon, printemps arrivé, hormones stimulées, assiste impuissante à lutte interne entre cerveau et hormones. De toute façon, mère m'a déjà dit que pour pas passer pour guidoune et m'assurer de bâtir relation respectueuse à long terme, dois attendre avant de coucher avec joli garçon. Prends donc mon mal en patience et attends fin du souper avant de coucher.

Le problème avec joli garçon c'est que pas comme au comptoir de fruits et légumes. Ai pas occasion de tâter si marchandise est de bonne qualité avant achat. Joli garçon commence donc par enlever mes vêtements. Ensuite, quand joli garçon enlève son pantalon, découvre petit pénis. Dois donc remettre lunettes pour trouver petit pénis. Ensuite, enlève mes lunettes et pénis grossit, pour cause d'astigmatisme. 

Une fois petit pénis passe de grosseur ibuprofène 200 mg à ibuprofène 400 mg, joli garçon s'installe sur moi dans position missionnaire. D'habitude, ça me dérange pas aller par dessus, mais cette fois, ai peur d'échapper Ibuprofène 400 mg pour cause d'envol de Montgolfière (réf. journal spontané 23 mars 2010). Me dis que suis pas folle et ai pas non plus l'intention de travailler plus fort que valeur marchandise.

Donc, joli garçon s'installe dans position missionnaire et commence mise en scène. Moi, de mon côté, suis prête à jouer comédie. Pendant que j'attends que action commence, je jouis d'une vue imprenable sur narines de joli garçon. Vue de nez me fait penser que peut-être serait plus intéressant de sentir chat...

Concentration, concentration. Enfin, suis contente de rien voir dans narine. Est déjà ça. Pense alors à quoi manger demain midi et espère que joli garçon sera parti sur heure du dîner. Imagine scénario pour faire fuir joli garçon. Péter ? Roter ? Gratter derrière avant de pétrir pain ? Comment dire à joli garçon que suis pas intéressée de passer vie avec Ibuprofène 200 mg (maximum 400 mg) ... Ai trouvé.... Pendant que joli garçon dort dans nuit, vais sortir dehors et vais dessiner bouche, nez et yeux sur char. Matin venu, va sortir tête par châssis et va parler avec char... Après, devant air ahuri de joli garçon, lui dirai : "Non, non, je parle pas souvent à char. Juste quand char va pas ben... "

Cotation de joli garçon :

Sensation : 0
Plaisir :      0
Chaleur : -40 degrés
Intérêt :     Parler avec char.

lundi 29 mars 2010

Journal spontané - le gym

Pour me reposer de névrose de lecture, suis allée au gym. En entrant dans gym, va rencontrer entraîneure privée pour vérifier si ai bonne heure pour entraînement. Entraîneure est avec joli garçon qui fait fanfaron pour attirer attention. Me dit que joli garçon serait pas mal si coupait crinière de cheveux. Ai aussi remarqué beau bas du dos de joli garçon avec jolis trous. Dos beau comme danseuse. Me dis que ai tellement de chance avec garçons que serais pas étonnée que joli garçon soit transsexuelle. Imagine même que devrai coucher avec transsexuelle pour montrer qu'avec profession de travailleuse sociale, ai pas préjugés . Commence à prier pour développer maladie et mourir de cancer avant d'être obligée de coucher avec transsexuelle. Devant scénario de vie aussi catastrophe, dis à joli garçon que " Serais bien ouverte pour possibilité d'amour dans ma vie, mais malheureusement, ai trop de lecture à faire avec projet lire tous les livres de bibliothèque...  dommage pour travailleuse sociale... "

Depuis que ai entraîneure privée, ai développé Syndrome de Stockholm. Aime beaucoup entraîneure. Très sympathique même si entraîneure semble prendre plaisir à me martyriser. Entraîneure me fait forcer tellement que suis toujours convaincue qu'à la fin de soirée, serai capable d'uriner par oreilles. Tellement que suis convaincue que bouts de vessie et d'intestins sortent par nombril . Lecteurs me trouvent dégueulasse ? Vous rassure, est moins dégueulasse que la fois où j'ai dormi avec face dans vomi après party de cégep...

samedi 27 mars 2010

Journal spontané - la lecture

Suis allée à pharmacie pour acheter pilules pour dormir. Suis toujours mal à l'aise. M'imagine que pharmacien va me faire leçon de morale en disant que suis droguée et qu'il faut faire attention sinon finirai par vendre ritalin sur marché noir. Moi réplique que pas dépendante du tout de pilules. Pas parce que je fais la poule sur danse des canards que suis droguée. Trouve que danse des canards très sexy à cause de mouvements saccadés de bassin. Ai essayé de chanter air de compagnie créole sur pilules mais trouve paroles trop compliquées. Enfin, me dis que suis plus accroc au sommeil qu'à pilules et pense que pharmacien devrait se mêler de ses affaires finalement.

Ai pas lu pendant 20 ans parce que après 4 pages de lecture, m'endormais. Depuis que prends pilules et que je dors, est possible de lire beaucoup. Suis très contente d'avoir retrouvé capacité de lecture. Ai décidé d'aller à la bibliothèque du quartier et de lire tous les livres de bibliothèque. Romans d'amour, romans policiers, géographie, histoire sur culture mongole, émergence de littérature grecque en afrique suboccidentale. TOUS! Me dis que ai juste une vie à vivre et tant qu'à faire, vais vivre névroses à 100%. Commencerai également dans chaque section par lettre alphabétique d'auteur. Débuterai par lettre A et ensuite B et ainsi de suite. On a de la méthode ou on a pas!

Après une semaine, névrose de lecture va très bien. Est très encourageant. Ai réussi à lire 100 livres déjà. Ai lu La magie du canard d'Aristide Archambault, 3 pages, plastique gonflé, pour lire dans le bain. Ensuite, Eugène et Raoul de A. M. Chapouton. Eugène est chat qui fait tour du monde. Présentement, suis à lettre H. Madame Collet Monté de Roger Hargreaves. Peux pas encore raconter histoire de Madame Collet Monté parce que ai pas encore terminé mais promets à lecteur de raconter dès que finis l'histoire.
.
.
.
ok Est histoire de Madame qui se fâche pour des niaiseries. Madame Collet Monté réalise que vie meilleure si arrête de se fâcher.

mercredi 24 mars 2010

Journal spontané bla bla bla tome 8

Ai rencontré homme beau, gentil et généreux. Homme beau gentil et généreux m'invite à souper. Avons eu conversation très belle, enrichissante même. À la fin de souper, homme beau gentil et généreux me fait une surprise et sort guitare. Homme beau gentil et généreux joue très bien guitare, vraiment belle musique et suis totalement charmée. Tout à coup, police arrive et pointe mitraillette en direction de vieille voisine avec chat. Ai peur et m'en va loin de la fenêtre. Me dirige vers cuisine et me rends compte que logement est plein de fumée blanche avec corde à linge et linge étendu partout dans maison... Hein ?

Soudain, me réveille. Ouf ! Aurais pas du manger avant de me coucher. Finis par me rendormir et rêve que dors pas. Me réveille et me rends compte que rêvais que faisais insomnie. Wow ! 50 % du temps, fais insomnie et autre 50%, rêve que dors pas. Ai créativité à revendre, trouvez-pas ? 

mardi 23 mars 2010

Journal spontané bla bla bla... tome 7

Depuis Noël, ai perdu 7 livres parce que fais meilleure cuisine et mange moins de mets congelés. Suis très contente de moi. Mais sais pas pourquoi, quand regarde dans miroir, vois encore derrière comme montgolfière. Me sens prête pour tour du monde en 80 jours. Manque plus qu'à gonfler derrière à l'hélium et suis partie pour un bon voyage ! Je sais, je sais, amies, j'arrête. Amies aiment pas quand me dénigre. Mais aimerais rassurer amies, me dénigre pas, dénigre Montgolfières.

Pour continuer sur bonne lancée de perte de poids, suis allée au gym pour entraînement sur bicyclette et ensuite, cours étirements / souplesse. Première position, position couchée, sur côté, avec jambe pliée pour étirer dessus de cuisse. Position idéale pour regarder beau garçon à côté. Beau garçon possède belles fesses, biceps à faire rêver travailleuse sociale, courbe de cou ajustée à tête de travailleuse sociale et belle chevelure bouclée. Travailleuse sociale partie dans fantasme pas à peu près. Aime beaucoup cours étirements / souplesse. Aurais juste à tasser matelas de quelques pouces et ferais cuillère avec beau garçon. Tout à coup, me rend compte que beau garçon est nu-pied. Ouache ! Mort de fantasme soudain. Imagine odeur ti-pied remonte long de cuillère en passant par craque de fesses. Fantasme définitivement mort, incinéré, faire part envoyés, bans publiés...

lundi 22 mars 2010

Journal spontané de fatigue et d'écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop-tome 3 400 000

Salut à toi, aujourd'hui, amoureux de vie, amant de nature et de chat miaulant avec bruit semblable à instrument de torture médiévale ! " Tiens, me sens heureuse aujourd'hui." (Penser à prendre rendez-vous avec docteur, possible dérangement hormonal ou pire, cancer de cerveau avec tumeur envahissant région dépressive).

Parlant de bonheur, presque tous les jours, regarde "Petite maison dans prairie". Donnerais n'importe quoi pour être maîtresse d'école dans "Petite maison dans prairie". Elle jamais l'air de travailler pis toujours donne leçons de morale à tout le monde. Imagine que me lèverais le matin, mettrais grande robe longue, traînerais grande robe longue dans poussière jusqu'à école pis m'assoierais toute la journée pour faire sourires et donner leçons de morale sans queue ni tête. Pas longtemps après début des classes, cloche sonne, enfants vont jouer dehors pis moi, reste assis sur mon siège à attendre fin de récréation. Enfants jouent tout seuls dehors !!! Elle s'occupe même pas de enfants ! Pis maîtresse d'école ben chanceuse parce que mouille jamais dans émission !!! En plus, maîtresse d'école même pas besoin de brosser les dents sur heure du dîner et mettre antisudorifique le matin. Existait pas dans ce temps-là !

Vous laisse, vis pas dans "Petite maison dans prairie" et dois aller reprendre travail de corrections.

vendredi 19 mars 2010

Journal spontané de fatigue et écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop-tome 6

Hier matin, ai mangé crêpes aux bananes sans sirop d'érable. Je sais, pas vraiment intéressant, mais peux pas inventer vie pour rendre blogue plus intéressant !

Ensuite, suis allée au bureau pour réunion équipe. Merde ! Aurais du tomber malade, mon tour prendre des notes. Comprends pas la moitié fonctionnement bureaucratie. Décide écrire mêmes mots intelligents que entends et après, ferai  phrases. Espère que personne se rendre compte que petite nouvelle pas vite.

Mentalement trop stressée pour être disposée à écouter. Ai encore 97 copies attendant correction par main de maîtresse. Décide de faire grille coup monté de corrections pour faciliter tâche.

Critère no. 1 :
- parsemer copies au hasard de mots : formulation erronée,  faible analyse, préciser, clarifier, développer etc.


Autres critères :
- manque exemples : 20 copies
- manque explications: 20 copies
- manque exemples et explications : 13 copies
- manque copie : 7 copies (oui,oui, pas joke)
- français ou grec ancien ? : 5 copies
- attention, drogue mauvaise qualité : 96 copies (soupçonne 1 trop vieille pour utiliser drogue)
- attention, si masturbation trop grande qualité à travers pantalon, risque de trous : copie prof de philo 3ième étage

Ai besoin conseil avisé de lecteur pour terminer grille de correction.

À vous !

p.s. 1: Tout le monde comprendre que joke ici hein ? Ferais jamais grille trafiquée ?
p.s. 2: Pour tout de suite, blogue à l'envers depuis apparition de journal spontané. Donc pas écrire fin de semaine. À lundi.

jeudi 18 mars 2010

Journal spontané de fatigue et écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop-tome 5

Aujourd'hui, ai eu révélation. Nouveau projet de vie prend forme avec journal spontané de fatigue et écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop. Suis très enthousiaste et aussi étonnée devant nombre de niaiseries apparaissant sous doigts spontanément. Ferai donc journal spontané (avec titre long comme deux bras) jusqu'à épuisement des stocks de niaiseries. Après, remplirai corps et âme de positif. Cependant, devant projet si intéressant, ai deux peurs importantes. Ai peur de pas trouver quoi positif pour remplacer niaiseries. Ai aussi peur d'avoir cargaison de niaiseries illimitée. Finalement, ai pas mal tout le temps peur de quelque chose.

Après avoir construit projet fulgurant pour vie, ai corrigé 3 travaux dans journée entière. Wow! Pas ma faute. Ai beau cherché sujet, verbe, complément, trouve rien ! Humain peut écrire niaiseries sans articles mais ben dur sans sujet, verbe, complément. Penser à améliorer technique de correction sinon peut-être devrai réorienter carrière vers prostitution. Ou finirai dans rue à chanter tout nu dans métro Montmorency. En tout cas, pas grave, me reste juste 97 copies à corriger.

Chat me regarde avec air de dire "Peut-être serais mieux aller finir vie de chat immédiatement en allant chez véto pour euthanasie. Maîtresse pourrait épargner argent de bouffe à chat en cannes." Me dit que chat gentil mais un peu innocent. "Ben voyons" que je réponds à chat. "Rien économiser pan toute. Mange pas ça moé, bouffe à chat en cannes."

mardi 16 mars 2010

Journal spontané de fatigue et écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop-tome 4

Shit ! Dimanche, avais oublié avancer l'heure. Étais très en retard pour ménage et préparation de lunchs pour semaine. Essaye faire ménage efficacement mais totalement pourrie. Tentative désespérée de ménage frigo. Ouach ! Vies autonomes dans frigo. Peut calculer mort de vache à partir d'âge de vies microscopiques.

Pis chat essaye tout le temps d'aller dans frigo. Ai peur de finir par faire cuire chat au lieu de tranche de steak. Je sais pensée idiote. Mais détesterais dormir avec tranche de steak.

Wow! Malgré fatigue et écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop, ai fini par faire ménage, cuisine pour semaine, vaisselle, lire, écouter  entrevue de "Tout monde parle". HOU ! Moi, femme forte, énergique et grandiose !!! Faire deux jours de suite comme ça et réussite de vie assurée. Sortirai robe sexy pour vanter gloire de vie si grande. Je sais, je sais, Haïti, massacres arméniens, Tchéchènes. Moi pas droit critiquer vie même en joke. Mais continuerai à plaindre petite personne malgré problèmes Tchéchénie. Mais plaindre et pleurer par en dedans jusqu'à auto-noyade de poumons si possible. Mort glorieuse et possible article dans journal de Montréal pour mort si extraordinaire.

Depuis 2 mois, ai mal à hanche droite. Ai aussi remarqué nouveau bobo sur jambe droite. Suis convaincue avoir cancer de jambe avec métastases dans hanche droite (directe ligne droite ! pareil à aspirine vise mal de tête). Ai peur finir seule sur lit d'hôpital en chialant avec mélanges de cris ressemblant à Ima, Garou aux Olympiques et Claudette Dion chez Alibaba. Pensée de martyr insoutenable pour finir vie. 

Ne pas oublier : dois absolument  faire testament pour éviter liquidations de biens post mortem en 5 minutes par Altesse Royale (Oui, oui, moi donner la peine écrire niaiseries, toi, lecteur, donner la peine aller lire niaiseries antérieures pour savoir qui Altesse Royale).  Moi vois ça venir de loin. Altesse Royale payer cartes de crédit mais cercueil trop cher, me jeter dans four à bois direct pis finirai dans cendrier. DOUBLE TRAIT : FAIRE TESTAMENT et donner fortune à Tchéchènes.

lundi 15 mars 2010

Journal spontané de fatigue et écœurement devant vie sans destination ni arrêt/stop-tome 3

Ai visionné deux films pour combler dimanche soir. Avais bien 3-4 invitations de psychanalyste trentaine avec abdos fermes ou pompier mois de décembre, mais ai préféré chaleur du foyer à combustion sexuelle spontanée. Ai regardé "Haut dans les airs" (précision "Up in the air" pour puristes). Très bon mais un peu déprimant. Ensuite, me suis rachevée avec histoire de "Precious Jones", enfant martyre victime abus sexuels nombreux et autres abus physiques de parents. Ai réussi à éteindre totalement moral. Mais ne peut pas me plaindre à côté de personnes avec vécus et destins si cruels. Fais figure enfant gâtée se vautrant dans luxe américain et plaintes non-justifiées parce que pas martyre. Déteste type raisonnement. Peux plus me plaindre parce que Haïti, Tchéchènes, Bosnie Herzégovine, génocide peuple arménien etc. Chance collée au cul et doit être toujours reconnaissante de bonheur spontanée offert par vie. Pas grave si pas utérus, pas enfants, pas famille, pas vrai pour pompiers et psychanalyste dimanche soir... toujours quelqu'un pire que toi...

Hier, propriétaire a apporté filtres, style petit filet forme cape cervicale pour mettre dans fond évier chambre de bain et cuisine, et autre pour bain, avec comme but que tuyaux enfantent pas cochonneries accumulées. Propriétaire traumatisé par voisin cochon ayant bouché évier cuisine. Soupçonne que propriétaire pas beaucoup de vie non plus et a temps pour venir écoeurer locataires. Propriétaire gros con contrôlant ? (noté question au cas où anonymat révélée un jour et éviter poursuites judiciaires). Ai essayé positivisme mental et utilisé filtres. Crisse, évier tout le temps crotté, et filtre aussi, à cause minuscules trous. Fuck. Obligée laver filtre en plus de vaisselle que déjà ben misère à laver ? Reste pas en appartement pour faire attention comme si maison était à moi. (Phrase volée à journaliste, mais la trouvais ben bonne). Songe sérieusement à débarrasser gros con contrôlant (?) et embaucher plombier, avec espoir caché entrevoir craque de fesses. WOW ! Voyez ! Pas si déprimée que ça ! Encore espoir voir fesses (t.b.).

Demain, peut-être meilleure journée ?...

dimanche 14 mars 2010

Journal spontané de fatigue et écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop - tome 2

Aujourd'hui dimanche, fatigue encore présente. Vie nulle parce que pluie . Mais quand soleil, vie paraît aussi nulle parce que soleil trop heureux pour vie. Finalement, vie nulle peu importe température. J'sais pas pourquoi parler tout le temps température. Québécois avec vies nulles aussi ? Disent tout le temps la même chose. "Fait clair le soir, on s'en va vers le bon bord !" On a tu déjà parti de l'autre côté sans que j'm'en aperçoive ?

Attendre congé toute la semaine, pour finalement haïr congé, parce que tourne en rond. Irai sûrement divertir âme devant rayon de pois chiches, à lire nombre de calories, glucides et protéines. Resterai bon 5 minutes à extasier devant langue écoeurante dans vinaigre pour faire passer temps. Prendrai 3 minutes pour essayer de mettre face dans pain gadouas. Voir réactions autres désoeuvrés ayant rien à faire que épicerie le dimanche. Mais si face dans pain gadouas, verrai rien pan toute. Ouin, repenser plan de match.

Quand même, meilleur matin de congé que d'habitude parce que ai lait pour café et beurre pour pain. Attendrai peut-être pour faire épicerie. Me rabattre sur visite guidée de Place Versailles ? Mais rencontre toujours étudiants et aujourd'hui, teinture pas faite, repousse grise et consultez vos carnets de rendez-vous les gars... ai pas le goût de parler à qui je parle durant toute la semaine.

Autres plans pour dimanche triste ? Passerai minutes à embrasser chat. Mais des fois, chat pu. Me demande si c'est faute à chat ou à nez pas propre. Planifie lire Micheline Duff. A l'air très bon surtout que caractères d'imprimerie gros comme 38, times new roman. Devrait pas être trop long ni induire psychose de lectrice, solitaire, passionnée pour histoire, et parler de histoires à personnes pensant que parle toute seule.

À suivre...

samedi 13 mars 2010

Journal spontané de fatigue et écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop

Aujourd'hui, 13 mars, fabuleuse chute de pression occasionnée par semaine de relâche enfin à mes pieds. Ne porte plus à terre. Impression qu'air passe facilement à travers tête parce que plus liquide dans corps. Énergie, sec, sec, sec. Air dans tête emporte mots, sens des mots et articles devant mots sans sens.

Écrirai article lorsque tête et corps seront remis du choc du vide soudain occasionné (wow ! mot du jour. note, voir dictionnaire pour savoir si sens caché) par relâchement de travail. Impression de relâchement vicieux comme épidémie de grippe parce que contracté virus de corrections et évaluations stagiaires. Vous pas lire aujourd'hui, fait trop beau anyway, à moins que vie soit aussi utile que mienne à torcher et parler à chat 22 heures par jour.

Pour instant, trop occupée par angoisses de névroses ayant temps de refaire surface. Ex. peur de mourrir parce que personne pour prendre soin de Félix (chat charmant, dépendant affectif, castrat avec voix de souris pris dans trappe). Penser à laisser fortune en héritage en échange de soins du chat. Devrait pouvoir tenir 2 mois. Horreur du ménage devant litière débordante et autres attaques de terreurs passagères.

Si quelqu'un comprendre état d'âme, s.v.p. envoyez psychanalyste, jeune trentaine, abdos fermes, caisse de bière sucrée et réglisse rouge.

Bon samedi !

p.s. journal spontané de fatigue et écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop peut-être à suivre demain ...

samedi 6 mars 2010

Café du matin

Saveur du matin embrassant chaudement mes lèvres et permettant à mon esprit de retrouver ses esprits. Instant béni pendant lequel j’apprécie le calme présent offert gracieusement par le sommeil des autres. Saveur du matin caressant mon palais et m’aidant à quitter doucement la torpeur de mes nuits et le confort trop moelleux de ce château de rêves. Saveur du matin où je déguste calmement l’aurore avant de rejoindre la ferveur du jour frappant trop vite à ma porte.

Arôme du matin assistant à la naissance de ces histoires vibrantes qui voient le jour sous mes doigts au rythme de mon imaginaire. Arôme du matin m’aidant à découvrir avec passion la vie de ces personnages s’offrant à moi librement tels de vieux amants se redécouvrant. Parfum du matin faisant palpiter mon cœur au rythme du temps qui s’écoule goutte à goutte, gorgée à gorgée. Arôme du matin me faisant don de ces moments de joie trop souvent délaissés par la frénésie de mes obligations.

Boisson du matin m’accompagnant dans cet élan où j’assemble mes idées et bâtis avec vigueur la force de mes pensées qui affronteront le labeur de cette nouvelle journée. Boisson du matin m’offrant la joie du calme avant la tempête de ce jour s’annonçant déjà avec trop d’effervescence.

Moment béni s’éclipsant telle la passion que l’on délaisse à regrets pour rejoindre le pays du réel. Moment chéri impossible à recréer ailleurs que dans cet espace temps du soleil levant. Moment béni que je déguste et redécouvre avec joie chaque matin.

(photo tirée de : http://www.casafree.com/ )
BlogueParade.com