Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

samedi 20 novembre 2010

Bienvenue au spa Ratamanaskaski

Nos deux amies sont accueillies chaudement et gentiment au Spa par un être à l'apparence, la voix et à l'attitude étranges.

- "Bienfénoue" mesdames, nous espérons que vous passerez un éxcellent moment en nôtré compagnie... Veuillez passer dé l'ôtré côté et enfilez votré robé de chambré...

Une fois seules, Épinéphrine regarde bizarrement son amie.

- J'espère vraiment que tu m'embarques pas dans une affaire bizarre...

- Calme toi, c'est juste un spa. C'est pas une secte, y'a rien de spécial ici.

- Ouin, ouin. Moé du monde qui travaille au centre ville de Montréal et qui sont calmes, sereins et heureux, j'appelle ça des Martiens. Ça se peut même pas... En plus, juste le fait qu'on me demande de me déshabiller tout nue en arrivant, ça me sécurise pas que le diable !

- C'est comme ça au spa, lui répond Hermine. Tout le monde est tout nu toute la journée.

- Ouache, j'avais jamais pensé à ça sous cet angle. Je vais passer la journée avec des étrangers tout nus... J'espère qu'ils se sont lavés.

- Viens au salon en attendant ton massage. Regarde, on a une vue incroyable ici au 53 ième étage. Regarde en bas, on voit le Mont-Royal ! Et on peut admirer la route des avions qui s'en vont atterrir à l'aéroport.

- En parlant d'avions, tu trouves pas qu'ils ont l'air de voler un peu bas ? Me semble même qu'ils sont pas mal proches de nous. Regarde l'avion là-bas! il s'en vient pas dans notre direction ?  angoisse Épinéphrine.

- Eille, t'es au spa! T'es pas ici pour stresser ! Relaxe !

- T'as raison, t'as raison. Je respire. Je respire... Mais moi depuis 2001, j'ai peur des tours.

- Ben, je pense que t'as pas juste peur des tours moi. T'as aussi peur de dormir, t'as peur de perdre le contrôle, t'as peur des ponts, veux-tu que je continue ?

- Non, non, c'est beau. Je suis capable de continuer toute seule dans ma tête...

Une voix douce, sortie de nulle part, résonne alors dans les haut-parleurs.

"Mme Épinéphrine est demandée à la salle 203 pour son massage !"

- Tiens! s'exclame Épinéphrine, E.T. qui m'appelle. J't'avertis là, si il commence à s'étirer le cou ou à vouloir me masser avec la lumière au bout des doigts, je pars à crier...

- Vas-y à ton massage, répond Hermine. Tu vas voir, ça va te calmer.

Rassurée d'avoir gardé ses grandes petites culottes, camouflant ainsi une grande partie de son corps, Épinéphrine s'allonge sur la table de massage, la face dirigée vers le sol. E.T. commence à la masser. Il se frotte d'abord les mains avec l'huile de massage pour réchauffer l'huile. Ensuite, il entreprend de masser les épaules en allant de gauche à droite et de droite à gauche. Il s'acharne alors à dénouer tous les noeuds de stress d'Épinéphrine et grand dieu que la tâche n'est pas facile. Alors il tourne à la fois doucement et fermement en rond dans certains points de stress et Épinéphrine se retient de hurler de bonheur et de plaisir, ayant un peu peur qu'on la prenne pour un orignal en rut. Mais ce que ça fait du bien ce massage se dit-elle, alors qu'elle se laisse aller de plus en plus dans la relaxation. Et puis E.T. commence à descendre dans le dos, de haut en bas et de bas en haut, en prenant soin de masser ses noeuds tout au long de sa colonne. Wow ! pense-t-elle, je devrais v... .... .... .....


...



...


...


...



....



....



....




....


....




....




.....





....


....
















Et bien mes amis, heureusement pour elle et malheureusement pour nous, Épinéphrine s'est endormie sur la table de massage. Nous ne connaîtrons donc pas comment s'est déroulé le reste du massage.

C'est bien dommage !

À la prochaine ! (Je le sais, c'est chien !)
BlogueParade.com