Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

dimanche 14 novembre 2010

Boules en folie

Retrouvons nos deux amies, Hermine et Épinéphrine, qui se rencontrent par hasard, ce samedi-là, au centre d'achats Place Versailles.

Tiens ! comme c'est curieux songe Hermine. En temps normal, Épinéphrine ne rate pas une occasion de m'appeler pour aller magasiner. Mais que fait-elle ici toute seule ? Et Dieu, qu'elle a donc un immense sac ?

Ceci suffit à aiguiser la curiosité d'Hermine.

De son côté, Épinéphrine se dit en voyant Hermine : Merde ! Il me manquait plus que ça. Toujours là quand il ne faut pas celle-là. Pas moyen de me retrouver toute seule quand j'en ai strictement besoin...

- "Hola Épinéphrine ! Mais quelle surprise ! Je te pensais à la maison entrain de cuisiner pour la semaine comme tu me l'avais dit ! Qu'est-ce que tu fais là ?"

- "Euh, il me manquait des carottes, je suis venue acheter des carottes."

- "Des carottes à Place Versailles ? Quelle drôle d'idée. Pourquoi faire, tu as une épicerie juste à côté de chez vous!"

- "L'épicerie n'avait plus de carottes. Ça fait 5 heures que je parcoures tous les magasins de Montréal pour trouver des carottes."

- "C'est pas sérieux ton affaire. Et ton sac est gigantesque. C'est des grosses carottes que t'as là ! Tu veux me les montrer?"

-" Oui, c'est des carottes inscrites au livre Guinness... "

-" Coup donc, tu peux pas faire mieux comme menterie ? Montre-moi donc ce que t'as dans ton sac, tu allumes ma curiosité avec tes carottes..."

- " Laisse-moi tranquille, maintenant faut que je coures acheter un immense chaudron pour faire cuire mes carottes Guinness."

Hermine, trop intriguée, se jette sur son amie et lui enlève son sac. La curiosité l'emporte sur le respect. Elle se dit qu'elle demandera pardon plus tard. Que son geste n'aura pas de conséquences graves.

- " Tiens ! Un sac de "Perles de l'Orient"... Mais tu es allée acheter des boules pour faire des bijoux ? Mais... mais... wow, mais t'as des boules plein ton sac. Tu dois en avoir pour au moins 200 $ de boules et d'accessoires... Ma mausus, tu te caches pour venir acheter du matériel pour des bijoux ? Tu fais semblant de pas aimer ça devant moi pis tu te caches pour faire des bijoux ? "

- " Non, tu comprends rien, j'aime pas ça faire des bijoux. Mais je peux plus m'empêcher d'acheter des boules..."

-" Hein ? de quoi tu parles?" demande Hermine.

- " Tout ça a commencé par 5 boules mauves, quelques clous et deux pinces. J'ai fait un petit collier mauve. Et je me suis dis que mon petit collier mauve faisait bien pitié. Alors j'ai pensé ajouter des billes blanches. Je suis retournée au magasin pour acheter 5 billes blanches mais je continuais à trouver ça fade. Alors au lieu de retourner au magasin à tout bout de champ, j'ai décidé de commencer à varier mes boules. J'ai acheté des boules rouges, des boules or, des noires, des bleu ciel, des bleu turquoises... Sauf que toutes mes boules étaient de la même grosseur. Comment tu peux faire des bijoux toujours avec des boules de la même grosseur ? Alors j'ai commencé à en acheter des toutes petites, des moyennes, des grosses et des plus grosses. Sauf que là, il me manquait du matériel, j'ai du acheter des clous de toutes les grosseurs, en plus de choisir des petites fleurs pour mettre autour des boules qui avaient des gros trous. C'est aussi le cas pour les cordes, j'ai acheté de la corde en chanvre, en cuir, en plastique, en cuivre. Rendue là, il me fallait des outils pour couper, pour plier, pour déplier, pour fondre et pour souder. C'est ça. C'est tout. Tu sais tout. "

- "Mais maintenant que t'es toute équipée, tu vas te mettre à faire des bijoux c'est le fun!"

- "Ben c'est ça qui fonctionne pas. J'ai pas le temps de faire des bijoux, je suis trop obsédée par le fait de  posséder des billes. Je vois un bijou, je commence à le reproduire et c'est immanquable, il me manque quelque chose. Pis je cours l'acheter. Je suis devenue une acheteuse compulsive de boules à bijoux. Je peux plus m'arrêter!"

- " Ah, pauvre toi, t'aurais pas du venir au cours avec moi. T'aurais du me dire non ."

- " QUOI? QU'EST-CE QUE J'ENTENDS ?" hurla Épinéphrine offusquée. "MAIS JE T'AI DIT NON, MAIS JE TE DIS TOUJOURS NON !!!! Mais toi t'entends rien, tu insistes tout le temps jusqu'à tant que je flanche. Pourtant, tu le sais combien j'ai de la difficulté à dire non. Tu devrais entendre quand je dis non. Une fois devrait suffire. Mais pas pour toi ça a l'air. Tu me fous toujours les boules à chaque fois ! "

Hermine dépitée, comprenant qu'elle a entraîné son amie dans un autre de ses désarrois qui l'entraîne encore plus dans ses compulsions et anxiétés mentales, ne dit mot, honteuse.

- " Pis non, y'a pas juste toi qui le comprend pas. C'est comme ça pour tout  un tas d'autres personnes. C'est clair qu'on apprend à dire non à l'âge de deux ans. Mais ça a comme l'air qu'il y a pas d'âge pour comprendre qu'est-ce que NON veut dire ...  Il faudrait avoir un âge pour comprendre le non de l'autre. Pis ça serait plus facile pour les parents de dire non, ça simplifierait la vie de ben du monde. "

- " Je m'excuse Épinéphrine. Je pensais bien faire. Je pensais que tu pourrais avoir du fun au bout du compte. Des fois ça arrive, ça te tente pas pis après t'es ben contente.  C'est dur à savoir quand  tu vas aimer ça ou pas, parce que tu veux jamais rien faire. Je me dis qu'il faut bien que je te pousse un peu... Tu peux arrêter le cours de bijoux si c'est mieux pour toi. Je comprendrais. J'aurais juste à me tenir avec la madame au gros médaillon pare-balles."

- "Ben qu'est-ce que tu veux que je fasse de toutes mes boules astheure ? Je suis bien obligée d'y aller au cours, si je veux m'en débarasser."

- "Ben, c'est parce que tu risques de continuer à en acheter d'autres parce que tu vas apprendre des nouvelles choses pis ton problème va faire boule de neige, euh... sans mauvais jeu de mots. Pis tu vas plus dormir parce que tu vas juste penser à tes boules, je m'en doute parce que c'est ça qui t'était arrivée quand tu avais commencé la couture. Tu rêvais que tu étais entrain de coudre. C'était une période bien difficile parce que tu faisais plus rien d'autre. Faut que tu fasses quelque chose. Tu vas pas rester dans cet état. "

- "Qu'est-ce que tu veux que je fasse ? Je vais pas aller voir un médecin en lui expliquant que je suis entrain de perdre la boule à cause que je m'achète trop de boules ! "

- " J'ai une solution, je te propose d'aller au spa. T'as les nerfs en boules, faut te calmer. Ça va t'aider à t'éloigner, au moins pour un après-midi, de ton obsession. "

-" Pour une fois j'ai envie de dire oui. Je trouve ça quasiment inquiétant..." accepta Épinéphrine.

 Mystère et boule de gomme... Est-ce que la sortie au spa sera parfaite ? Est-ce que pour une fois Épinéphrine pourra avoir du bon temps tout simplement, sans se compliquer la vie ? C'est ce que vous verrez dans notre prochain épisode de blogue. D'ici là, profitez du temps qui passe parce qu'au bout d'un moment on s'aperçoit que la vie déboule malheureusement trop rapidement...

Aucun commentaire:

BlogueParade.com