Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

samedi 23 avril 2011

Et pourquoi cette vie nous oblige constamment à prendre des décisions ?

-" VORACIO ! VORACIO ! hurla Cricri épouvantée. VOUS DEVEZ M'AIDER ! JE SUIS AU DÉSESPOIR ! "

- " Bon sang Cricri, asseyez-vous. Mais qu'est-ce qui vous met dans un tel état ? Quelqu'un est mort ? "

- " Ah !!!!! Si seulement... ça serait encore bien plus supportable que la situation que je vis présentement. "

- " Racontez-moi. " fit Voracio de son ton calme et réconfortant.

- " Voilà. Vous m'avez demandé de prioriser une enquête humaine parmi trois possibilités c'est à dire ... petit a, pourquoi les gens parlent de se laver les mains après avoir fait pipi et ne parlent de rien après la fellation / cunnilingus... Cunnilingus, mais quel mot horrible. Comme si les hommes avaient besoin de le dire en latin pour que ce soit plus acceptable. Enfin... petit b, c'est quoi le problème avec le gluten et petit c, pourquoi les gens se parlent de banalités mais démontrent un intérêt comme s'ils étaient prêts à passer devant les caméras...."

- " C'est bien ça. À défaut d'un talent de décision, vous semblez avoir une grande capacité de rétention d'information. "

- " Euh... merci ? " fit Cricri incertaine de ce qui venait d'être dit.

Était-ce un compliment ? Devait-elle comprendre qu'elle était simplement incapable de prendre une décision ? Parmi tout ce qu'elle vivait dans le monde du travail, les paroles à double sens représentaient ce qu'elle détestait le plus. Il semblait y avoir constamment une compréhension commune, claire, limpide même, parmi toute l'équipe alors qu'elle avait le sentiment, elle, de ne rien comprendre. Chaque parole pouvait avoir plusieurs sens et elle devait constamment deviner lequel était véritablement le bon. Elle détestait la communication en milieu de travail....

- " Donc, poursuivît-elle, pour m'aider à prendre une décision, j'ai formulé un sondage, étant convaincue que même une seule réponse me donnerait une piste suffisamment importante pour m'aider à décider. La seule réponse se transformerait soudainement en bonne réponse.  Mais voilà, oh horreur, oh misère, personne mais personne n'a répondu à mon sondage ! "

- " Et qu'avez-vous ressenti Cricri ? "

- " J'aimerais vous dire que je n'ai ressenti que du rejet. Mais bien pire. De l'ignorance. Être ignorée est bien pire que d'être rejetée. "

- " Là-dessus Cricri, je ne partage pas votre opinion. Je crois sincèrement qu'être ignorée est fondamentalement une forme de rejet.... "

- " S.V.P. Voracio. N'entrons-pas dans une discussion sur le rejet, mon enfance, le départ de mon père, le destin de ma mère, mon secondaire cinq et mes pantalons de pauvres, mes patins à trois roues... C'est trop difficile..... Enfin, mais que dois-je faire maintenant pour décider ? "

- " Pourquoi ne pas simplement tirer au sort ? " suggéra Voracio.

- " Tirer au sort ? Mais quelle horreur... ceci voudrait dire que ces angoisses vécues et que je nourris soigneusement n'auront servi à rien jusqu'à maintenant ? Et que dire du fait que je doive décider seule. Vous savez Voracio, ma vie se déroule constamment dans ce désert de solitude. Les murs de mon appartement destinés à l'origine à me protéger du monde extérieur m'en isolent désormais de jour en jour.... "

- " Quel livre lisez-vous ces temps-ci, Cricri ? "

- " Euh, quel rapport ? Je lis Seul le silence de R. J. Ellory. "

- " C'est que j'aimerais vous rappelez que vous vous mettez constamment à parler et à écrire du même style que le livre que vous êtes entrain de lire. Reprenez dans vos mots s.v.p. "

- " AK. Ce que je dis c'est que je suis crissement tout le temps toute seule et que là là, vous voulez m'obliger à décider seule et à travailler seule. Alors ben là, m'en va virer sur le top moé là osti. "

- " D'accord, je comprends. Pour le langage, vous pouvez redescendre d'un cran. Je pense que vous lisez du Michel Tremblay en même temps que du Ellory... Alors, avez-vous une proposition à me faire pour vous aider à prendre une décision ? "

- " OUI !!! Organisons une réunion d'équipe ! Nous déciderons en équipe ! Je ne veux pas avoir à prendre une décision aussi importante pour l'humanité TOUTE SEULE ! "

- " Alors vous voulez que Mamie Claire, la sécrétèèèèère, que Coucou Charbonneau, technicien du labo, informaticien et ancien garagiste, que Jumon comptable agréé et non agréable ainsi que moi Voracio Crane, vous aident à prendre LA DÉCISION concernant votre enquête ? "

- " Tout à fait, je suis fin prête à me soumettre au passionnant et périlleux exercice de la démocratie. Et je m'engage formellement et solennellement à respecter la décision qui sera prise par mes pairs et moi-même, cela va de soi. Je participerai aux débats... "

- " Alors, je me soumettrai à votre volonté et je vous souhaite bonne chance, " répondit Voracio. L'on sentait dès lors dans sa voix toute la compassion que pouvait porter ses fortes mais étroites épaules ...

À SUIVRE

2 commentaires:

claudel a dit…

Je me suis reconnue dans celle qui écrit comme ce qu'elle lit!

à suivre...

Travailleuse sociale a dit…

En effet, lire me donne le goût d'écrire. Et lorsque l'écriture me plaît je me dis que c'est comme ça que j'aimerais écrire. Mais je lis en moyenne un livre par semaine, alors j'ai constamment l'impression de courir après mon style d'écriture. De ne pas l'avoir trouvé même si je sais qu'en deux ans de blogue, j'ai fait du chemin...

BlogueParade.com