Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

samedi 15 août 2009

Cher journal, aujourd’hui j’arrête la bouteille !

Mardi, le 11 août 2009


Aujourd’hui, ça y est, c’est décidé : j’arrête la bouteille. Les vacances semblaient être le temps parfait pour en terminer avec cette addiction. Elles se terminent dans deux jours alors c’est maintenant ou jamais. Un deux trois go, je me lance ! J’arrête ! Et je le fais publiquement afin que mon geste devienne un engagement formel devant vous tous et toutes réunies en ce blogue pour me lire et m’adorer. Aujourd’hui, je choisis l’abstinence. C’en est fini de la torture de mon corps qui ingère chaque jour ce délicieux liquide destructeur. C’en est fini du réconfort absorbé au fil des gouttes, du vide qui se creuse à chaque instant. Et oui, terminé le Pepsi ! J’adhère au mouvement des pepsinomanes anonymes ! Ça n’existe pas? Et bien qu’à cela ne tienne. Je le crée sur le champ. Ça y est, je deviens, sur l’heure, une travailleuse sociale pepsinomane anonyme. Qui m’aime me suive ! À ceux et celles qui veulent adhérer à mon mouvement, nous nous soutiendrons pour le meilleur et pour le pire dans l’arrêt de cet esclavage.


Ayant désormais créé ce nouveau mouvement, j’ose ici vous proposer quelques règles strictes à suivre. Prières interdites car nous ne sommes menés par aucune puissance supérieure. Le parrainage est à proscrire; ainsi personne ne vous appellera au beau milieu de la nuit pour constater si vous buvez réellement du jus ou si au contraire, vous avez rechuté. Surtout ne me dites pas que vous m’aimez telle que je suis. De plus, aucune étape ne sera imposée à quiconque. Notre nouvelle grande famille vous acceptera peu importe le niveau de Pepsi ingéré mais nul n’aura à abandonner sa propre famille pour venir rejoindre notre grande famille du mouvement P.A. puisque nos rencontres auront lieu sur mon blogue. Ce sera tellement anonyme que personne ne rencontrera jamais personne et que personne ne dira jamais à personne comment boire ou ne pas boire. Et tant qu’à faire, ce sera tellement anonyme qu’il est interdit de parler de ce mouvement à qui que ce soit. Ainsi, personne ne viendra vous dire " C’est supposé être anonyme mais tu sais un tel fait partie du mouvement P.A. " !


Aujourd’hui, j’ai fait le décompte, il me reste trois bouteilles de 355 ml. Un énorme dilemme émotif s’impose à moi. Je les jette ou je les garde ? Je dois prendre une décision rationnelle difficile.
 
Pour voir le fond des bouteilles :
1. Et bien, ça vaut de l’argent et je déteste le gaspillage.
2. Prendre le temps de dire adieu à la bouteille en savourant pour une dernière fois, trois fois de suite, son onctueux mélange rempli de bulles de bonheur.


Contre  :
Euh…


Je les boirai donc. Une bouteille par jour pendant les trois jours qui viennent.


Aujourd’hui, mardi, à 14h25, j’ai bu. Quel plaisir pour le palais ! Quel bonheur de sentir ce feu d’artifice éclater gaiement dans tout mon être. Quelle joie d’éloigner momentanément tout souci du quotidien par cette savoureuse expérience.

Des heures passent. Je m’occupe et n’y pense pas jusqu’à ce que mon sentiment de vide intérieur apparaisse. À ce moment, je prendrais bien une autre bouteille. Mais je n’oublie pas mon engagement envers moi-même. Je cherche ce qui pourrait combler ce vide. Mon choix s’arrête sur une assiette de fruits… accompagnée de chocolat. Je sais, je sais. Je cherche la caféine et le chocolat a aussi cette fonction. Mais diantre, dit elle en se grattant les aisselles ! je ne peux pas tout arrêter la même journée. Effectivement, il faut être attentive aux substitutions. Je m’engage ici à ne pas remplacer une dépendance par une autre. Je m’engage ici à ne pas remplacer dépendance par une autre. Bla bla bla… j’ai compris. Impatiente, moi ? Mais voyons donc. En plus de la beauté et de la bonté, je suis la patience et le positivisme incarnés. Tous mes amis vous le diront. Mais bon, malheureusement, ce mouvement étant anonyme, vous n’aurez pas le loisir de vérifier. Tant pis.


17h00 sonne. Je soupe. Faudrait que je pense à bien manger. Travailleuse sociale pepsinomane mangeusemalbouffomane anonyme. Et je ne termine pas mon repas avec un Pepsi. Rien. Je dois vivre avec mon sentiment d’insatisfaction occasionné par ce sevrage sauvage. Je sens que la vie va être longue dans les prochaines heures. Aujourd’hui, la bouteille ne me consolera pas. Je ferai face à ce vide et un jour, quelque chose de positif prendra place dans ma vie. Que faire, que faire ? Écoute donc la télé ! Tiens, une autre dépendance. Je prends alors un engagement supplémentaire. Faut que je réduise le nombre d’heures devant les émissions de Séries Plus. Ça me bouffe trop de temps ! Travailleuse sociale pepsinomane mangeusemalbouffomane Sériesplusomane anonyme ? Je me ferai un horaire des émissions que je préfère et ensuite, terminé. Je la ferme et comblerai ce vide par quelque chose de constructif.


Je me restreindrai aux émissions suivantes :



- Les experts, Miami, avec le très songé Horatio Caine ;
- Les autres experts, avec l’admirateur d’asticots, Gil Grissom ;
- Bones, avec le si beau policier qui malheureusement porte un slip si peu sexy ! ;
- L. A. Enquêtes prioritaires avec la charmante névrosée Brenda Lee Johnson ( je ne sais pas pourquoi mais c’est celle que je préfère ! ) ;
- 55e nord ( c’est anglais, donc c’est bon!, pas de raison de s’en passer ) ;
- La loi et l’ordre, crimes sexuels, avec le duo "Lois and Clark".



Voilà, c’est tout. Je me restreindrai à cette liste. Bon, peut-être, parfois, j’écouterai " Sans laisser de traces " et " Victimes du passé ", mais vraiment pas régulièrement. Je le promets. Mais il y a aussi " Dossiers classés " qui est pas mal en son genre… Bon, je m’engage à ne pas m’intéresser à de nouvelles émissions.



Je m’engage aussi à ne pas "télévégéter" devant des émissions que je n’aime pas. Je n’écouterai plus :



- Bella et ses ex ( un être d’une grande beauté à qui aucun ex ne résiste et qui, sans être du tout névrosée, change constamment sa vie selon l’homme qu’elle rencontre ! ) ;
- Joséphine, Ange gardien (sans commentaires, je l’écoute juste pour la détester, si elle était une vraie personne je crois que je me lèverais la nuit pour l’haïr );
- Sydney Fox, l’Aventurière (l’espèce de beauté Maya championne de karaté qui possède toujours un médaillon, avec des hiéroglyphes en relief, qui une fois placé dans l’emplacement correspondant, ouvre la porte de la grotte au trésor ! ).


Mon incertitude :

- Miss Météo ( je trouve ça bon, mais le personnage m’énerve, enlevez-lui la caféine s.v.p.... à moins qu’elle ne carbure au Pepsi !) .


Ces réflexions profondes me donnent soif soudainement. Je me sers un verre d’eau. Hum, un peu fade, non? Pourquoi donc santé ne rime-t-il pas avec aliment gaieté ? Vide, vide, vide intérieur. Des litres d’eau ne réussiront pas à combler la soif creusée par l’absence de la bouteille. Je tourne en rond. " Faut que je nettoie le four ! Quelle vie passionnante ! Je crois que je devrais avertir mes amies que je pourrai être hargneuse dans les prochains jours ! Ben c’est ça, c’est ça. Laissez-moi donc toute seule avec ma lutte, bande d’infidèles amies qui ne peuvent supporter de côtoyer la souffrance! Mais qu’est-ce qui fait ce bruit démoniaque? Ah, c’est le tic tac de mon horloge. Je l’avais jamais entendu celui-là. Pourquoi aujourd’hui? Bon, demain, le four ! ".

Annonces télé : " Respectez votre cuir chevelu, aimez vos cheveux ! " Ouf ! ça m’aide à passer le temps ce type de réflexion intense… " Spongy, dans le salon! ", " Bounty, sur le plancher! ", annonce de colorant pour cheveux… Justement, demain c’est urgence teinture. Je me vois déjà sortir du salon de coiffure avec ce visage et ce sourire radieux, secouant ma magnifique chevelure dans l’espoir que ce moment soit le plus intéressant de toute mon existence! Faut que j’arrête les annonces. Travailleuse sociale pepsinomane mangeusemalbouffomane Sériesplusomane annonçomane anonyme.

Ça fait trois longues heures que je n’ai pas touché à la bouteille, quelle victoire ! Un sentiment de fierté intense s’empare soudainement de moi. J’ai remporté une victoire, mais je n’ai pas gagné la guerre! Demain, je serai la meilleure ! " Franchement, la meilleure de quoi ? Tu ne mérites pas une médaille parce que tu arrêtes de boire du Pepsi ! Maudite " nounoune ". En plus, il me semble que tu n’en bois pas tant que ça. Et le fait d’en boire ne va pas nécessairement te conduire au cancer. Et le fait de ne plus en boire ne veut pas obligatoirement dire que tu n’auras pas le cancer. Alors pourquoi tant d’efforts, voulez-vous bien me le dire ? ". Ange et démon se livrent une bataille sans merci au plus profond de mon âme. 

Faudrait que j’arrête l’ordinateur aussi. Travailleuse sociale pepsinomane mangeusemalbouffomane Sériesplusomane annonçomane ordinomane anonyme. Bon, plus de Scrabble en ligne. Ça m’oblige à venir m’asseoir trop fréquemment sur cette chaise. À coups de disparitions de mes dépendances, ma vie aura peut-être un sens ? Vide, vide, boire, boire…


" D'accord, maintenant mets ton cerveau de côté et arrête de penser ! Tente d’associer plaisir et souffrance, comme lorsque tu fais ton jogging. Ouin, ça fait longtemps que je ne l’ai pas fait celui-là. Faudrait bien que je reprenne le jogging. Au moins, quand je cours, j’aime ça boire de l’eau. "

Bon, si je ne compense pas, je vais virer folle. Je décide de manger. Il faudrait aussi que je recommence à cuisiner. Terminé, le congelé ! Bonjour légumes frais ! Bon, je choisis une barre de granolas organiques de Nature Path’s. 











La barre granolas organique de Nature Path’s
Choix santé numéro un de travailleuse sociale !


Je retrouve enfin l’apaisement et finis par m’endormir.


Mercredi, le 12 août 2009

Ma nuit fût mouvementée. Membres lourds et tremblements de sevrage ! Je me sers un énorme café expresso avec du lait au chocolat.


À suivre...



Aucun commentaire:

BlogueParade.com