Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

mercredi 6 avril 2011

Nouvelle affectation de l'unique, la grande, l'inoubliable et j'ai nommé ... Cricri Duquesne !!!! Ça peux-tu vraiment être un titre ça ?

Aujourd'hui Cricri frétille d'impatience, ondule de plaisir que dis-je, elle se dandine de joie bref, disons-le clairement, même si on s'éloigne du Goncourt, elle est folle comme de la marde !!!

C'est le jour de ma nouvelle affectation se dit-elle. Enfin, j'ai du boulot qui m'attend bientôt.

Voracio lui fait signe d'entrer.

- " Bonjour Cricri, êtes-vous prête pour votre nouvelle enquête ?"

- " Bien sûr, je suis pendue à vos lèvres Voracio. "

- " Je dois vous dire que je ne sais plus où donner de la tête. Le boulot entre à pleine porte. Il nous faudrait double d'effectif ces temps-ci. "

- " C'est certain que si on était au moins deux à travailler dans ce bureau ça irait pas mal mieux. Je me demande toujours ce que les autres font. "

- " Ils font ce que doit. Alors Cricri, j'ai trois enquêtes à réaliser. Mais bien entendu, vous devrez faire un choix. Voilà les questions à résoudre. En ce qui concerne la première, vous savez combien il est important de se laver les mains après avoir fait pipi ou même si on touche à la région sauvage en question ? "

- " Bien sûr. Tout le monde sait ça. C'est une histoire de germes "  fait-elle toute heureuse de connaître la réponse.

- " Alors, la question d'enquête est : " Pourquoi tout le monde dit qu'il est important de se laver les mains après avoir fait pipi ou si on touche à la région en question alors que personne parle de laver quoi que ce soit quand il est temps de faire une fellation ou un cunnilingus ? "

- " Ouf, mais que me sortez-vous là. C'est assez complexe comme question. Je ne saurais vraiment pas par quoi commencer. Quelles sont les autres possibilités ? "

- " Une autre question tout aussi importante pour le bien être de l'espèce humaine que la première, est : C'est quoi l'affaire avec le gluten ? De quoi on parle au juste ? et la troisième question : " Comment ça se fait que dans les bureaux lorsque les gens se parlent de stupidités, ils se passionnent pour la chose  et démontrent un intérêt aussi grand que s'ils étaient devant la caméra ? "

- " Et dans ces questions, sur quelle enquête dois-je travailler ? " demande Cricri.

- " C'est à vous de le déterminer. J'ai confiance en votre talent et vos compétences. Je suis certain que vous saurez identifier la priorité des priorités. Bonne chance Cricri. "

Voracio se saisit du téléphone démontrant ainsi que la conversation est terminée.

Cricri se sent embêtée. Comment faire un choix parmi 3 questions toutes aussi importantes les une que les autres. Elle décide alors d'en discuter avec Mamie Claire, la secrétaire. Il lui semble que c'est son rôle de pouvoir supporter les travailleurs dans leurs tâches.

- " Bonjour Mamie Claire. Il fait beau aujourd'hui, n'est-ce pas ? "

- " Oui, mais c'est encore un petit peu froid, vous ne trouvez pas Cricri ? "

- " Effectivement, l'été se fait attendre encore une fois. "

- " Malgré que je trouve pas que l'hiver a été ben ben difficile. Il a fait -30 C juste 3 ou 4 fois. "

- " Vous avez peut-être raison mais moi l'hiver j'aime pas trop ça. On reste encabaner, on a pas le goût de sortir trop trop. Et puis il y a le déneigement. "

- " Oui, mais côté tempête quand même c'était pas si pire. J'ai pas déneigé plus que 4 fois mon entrée de garage. "

- " Ben vous êtes ben chanceuse d'avoir un garage vous. Moi je stationne dans la rue. Donc, faut toujours que j'me dépêche de pelleter avant que la gratte passe. C'est stressant ça. "

- " Peut-être mais l'été c'est aussi stressant avec le nettoyage de rue. Faut toujours regarder de quel bord vous laissez l'auto. "

- " Vous avez peut-être raison. Y'a pas de température idéale faut croire. C'est comme la météo, des fois on sort le matin, il fait beau et on revient le soir, il fait la grosse tempête ! C'est comme si on devrait toujours sortir le parapluie. C'est pas une vie ça !

- " Je vous comprends donc. Je me souviens du jour où le ciel s'était couvert tout d'un coup, que la température avait descendue à - 5 et que j'étais en culotte courte au beau milieu de mon jardin. J'avais-tu l'air assez folle. "

- " Bon ben, c'est pas tout ça. C'est vraiment passionnant de discuter avec vous Cricri, mais là faut que je travaille. "

- " D'accord, ben bonne journée d'abord ! Au fait Mamie Claire, c'est quoi votre rôle dans ce bureau ? "

- " Ah, bonne question " répond cette dernière. " Ici, je pourvois aux différentes éventualités. "

- " D'accord, euh... et parmi ces éventualités peut-il y en avoir une où vous aider une employée quelconque à prendre une décision ? "

- " Ben ça pourrait mais ça me surprendrait beaucoup. Vous savez, jusqu'à date, Voracio a toujours engagé du personnel compétent capable de faire leurs tâches. Vous voyez donc combien ça serait vraiment surprenant que ça arrive non ? "

- " Ouin, j'imagine " fait Cricri sceptique.   Elle soupçonne Mamie Claire de paresse.

- " Et vous me posez la question pourquoi ? Avez-vous quelque chose à me demander ? "

- " Non, non, c'était juste pour savoir. "

Cricri est terriblement embêtée. Elle refuse de passer pour une incompétente aux yeux d'une sécrétèèèère, mais ne veut pas non plus faire de faux pas en priorisant une enquête futile et sans solution. Sa réputation de détective serait tout autant en jeu. Que doit-elle faire ? Elle décide donc d'invoquer l'au-delà virtuel... En d'autres mots, répondez donc au sondage sur cette page pour aider Cricri à prendre sa terrible décision...

À suivre.

8 commentaires:

Une femme libre a dit…

Le dialogue sur la température qui s'éternise entre Cricri et Marie-Claire est tellement typique. Comment se fait-il donc qu'on ait toujours quelque chose à dire là-dessus? Que ce sujet soit aussi présent, redondant et toujours d'actualité? Quel est cet intérêt malsain pour les forces de la nature? Est-ce seulement au Québec où on est aussi obsédé? Il y aurait certainement une thèse de doctorat ou bien une recherche en profondeur de la célèbre détective Cricri Duquesne à faire là-dessus.

Travailleuse sociale a dit…

Je me suis toujours demandée de quoi on parlerait si on avait pas la température. En parle-t-on parce qu'on est mal à l'aise de discuter d'autre chose ? Mystère. Merci pour ton commentaire femme libre.

seb haton a dit…

La météorologie, le climat, la température, le tout mixé est le seul sujet universel, le seul qui "intéresse" la totalité des humains, le seul qui nous relie et par conséquent le seul que nous employons pour entrer en contact avec autrui quand nous ne savons pas quoi nous dire...
Pas besoin de thèse. Pour nos ancêtres, c'était une question de survie.
Bonne fin de semaine !
sébastien h.

Travailleuse sociale a dit…

Bonjour Sebastien,

Ton point de vue est intéressant et positif. Il donne un sens à nos discussions récurrentes sur la météo.

Merci,

TS

seb haton a dit…

C'est aussi un sujet qui peut rendre agressif. Par exemple, en ce moment, j'ai tendance à mordre jusqu'au sang toute personne qui me dit :
"C'est génial, ça fait deux mois qu'il n'a pas plu ! Et ce soleil ! Et ces 30 ° en avril ! Quel pied !"

Pourtant je suis fort gentil.
Mais là c'est la morsure direct...

Travailleuse sociale a dit…

Ici aujourd'hui, il nouille (neige et mouille en même temps) et il fait très froid. Donc chanceux... vous avez du soleil !!! Ceci dit, je me sauve en courant... :o)

seb haton a dit…

C'est rigolo cette sensation que le soleil est notre ami... alors que c'est tout le contraire :))
s.h.

Travailleuse sociale a dit…

Lorsque nous étions jeunes, ma soeur et moi et qu'il faisait soleil, ma mère nous incitait fortement à aller jouer dehors sinon, elle menaçait de nous enfermer à l'intérieur... N'importe quoi.

Mais sous cette menace, nous sortions. Peut-être est-ce relié mais je n'ai jamais fait de lien entre plaisir et beau temps. Je me préoccupe rarement de la température, sauf pour le camping bien sûr. L'hiver, j'aime être au chaud, à l'intérieur à l'abri du froid et l'été, j'aime aussi être à l'intérieur au frais à l'abri des grandes chaleurs.

BlogueParade.com