Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

lundi 13 décembre 2010

Bulletin de nouvelles : Grève des techniciens et des acteurs d'Occupation Trouble

Bonjour mesdames et messieurs, ici votre présentateur, Gordon Cordon. Nous apprenons à l'instant que l'émission Occupation Trouble sera retirée temporairement de nos écrans d'ordinateur pour cause de malentendu entre les techniciens, les acteurs et TS. Nous rejoignons à l'instant TS pour obtenir de plus amples explications.

- Bonsoir TS. Comment allez-vous ?

- Bonsoir Gordon Cordon. Je pourrais aller mieux à vrai dire. Toute cette histoire me remue sang et eau. En vérité, je ne sais pas trop ce que "sang et eau remués" veulent dire, mais je trouve que ça paraît bien pour une Gaspésienne sortie du bois.

- Alors TS. Que se passe-t-il ? La chicane est royalement poignée sur le plateau d'Occupation Trouble ! Comment en êtes-vous arrivés là ? Cette nouvelle saison semblait pourtant fort prometteuse.

- En effet, Gordon Cordon, c'est une histoire un peu compliquée. Alors laissez-moi vous l'expliquer en détail.

- Nous vous écoutons.

TS se lance dans ses explications.

" C'était un soir comme un autre. On ne pouvait pas dire que la vie était différente de d'habitude mais elle n'était pas non plus pareille... En tout cas. Ce soir-là, j'étais affairée devant mon écran d'ordinateur à écrire le scénario de la deuxième émission blogue-réalité Occupation Trouble....

Gordon Cordon, stupéfait, coupe le témoignage de TS.

-" Mais ne me dites pas que cette histoire de blogue-réalité est emmanchée avec le gars des vues ? Vos histoires sont inventées ? "

- " Oups... ouin... ben... croyez-vous vraiment que cette gang de morons-là est capable de rendre une émission intéressante à eux seuls ? C'est certain qu'on peut facilement imaginer E.T. s'envoyer en l'air et Nathan tripper à planche pendant qu'Épinéphrine amortie sa chute en se faisant un parachute de ses grandes tites culottes, mais peut-on vraiment parler là d'un attrait réel pour nos bloguéspectateurs ? Bon, arrêtez de me couper s.v.p. sinon, je vais aller vendre mon histoire à un autre journal télévisé. Donc, je bûchais pour trouver une idée de scénario pendant que je jetais un oeil à la dernière émission de CSI Miami et que je me demandais pourquoi Éric, lorsque Calleigh Duquesne tombe dans les pommes, et bien pourquoi il criait :  "Appelez une ambulance ! Calleigh Duquesne doit aller à l'hôpital ! "  Pourquoi dire Calleigh Duquesne et non pas juste Calleigh ? Si je tombe dans les pommes, on va dire appelez une ambulance pour Travailleuse pas pour Travailleuse Sociale ! Mais quel con écrit des dialogues de même ? Voulez-vous me dire ? que je me demandais, rivée devant mon écran à bûcher pour trouver des idées de scénario pour Occupation Trouble. C'est alors que je reçus un courriel surprenant.

De Sun Chi à TS

" Bonjour madame TS. C'est Sun Chi, le technicien des décors. Vous me demandez de créer un modèle de balancine pour la scène de la cour arrière de la prochaine émission d'Occupation Trouble ...  Mais pardon madame TS. Nous ne savons pas ce que c'est qu'une balancine ici en Chine. C'est probablement que nous n'avons pas les moyens de nous en acheter avec les 2 sous de l'heure que vous nous payez. Amitiés à votre beau pays, Sun Chi. "

De TS à Sun Chi

-" C'est facile, une balancine, voyons ! On en avait partout dans les cours de maison et d'école en Gaspésie quand j'étais enfant. Je vous envoie tout de même une image de balancine pour vous aider à figurer... Si vous pouvez pas vous en achetez une, vous pourrez au moins donner le dessin à colorier à vos enfants. Amitiés à votre belle famille, TS. "














http://www.coloriagesgratuits.com/coloriages-enfants-a-colorier.html


Le lendemain, je reçus une réponse de Sun Chi.

De Sun Chi à TS :

" Je vous remercie pour le beau dessin à colorier mais malheureusement, nous n'avons pas non plus d'argent pour nous payer des crayons de couleur. Je vous fais votre balancine le plus vite possible. P.S. Nous avons vu aux infos que votre pays était couvert de neige, quelle chance vous avez ! Nous donnerions tout ce que nous avons pour jouer dans votre neige. Amitiés, Sun Chi. "

J'en demeurai là pour les courriels à Sun Chi parce que tout ce que j'aurais pu lui répondre c'est que de toutes façons, ils n'avaient pas l'air d'avoir grand chose à donner même pour de la neige. De plus, il pouvait, s'il le désirait, se mettre les 40 cm de m... qui venait de tomber partout, sur et alentour de mon char, là où il le voulait. D'autant plus qu'une fois fini de tout déblayer alors que t'as pelleté sang et eau (tiens ! je pense que je viens de la comprendre !), la charrue passe pour te réenneiger ça ben correct en la tapant aussi dur qu'elle le peut la maudite neige. Sans trop savoir pourquoi, j'avais quelques difficultés à envisager une correspondance sur les plaisirs d'hiver...

Je me remis donc à bûcher sur mon scénario et c'est alors que je reçus un autre courriel tout aussi inattendu.

De Wakaboucou à TS

" Bonjour madame TS. Ici Wakaboucou, technicien de la peinture de la balancine, situé au Zimbabwé. Je vous écris pour vous indiquer qu'en raison des délais de fabrication de votre balancine, la peinture ne pourra pas être réalisée dans les délais désirés. Je vous quéris donc par la présente, humblement et gracieusement, un délai pour la réalisation de la seconde étape du projet. "

De TS à Wakaboucou

" Monsieur Wakaboucou. J'ai beaucoup d'empathie pour la situation que vous me décrivez être la vôtre. Cependant, il m'est impossible de vous accorder tout délai supplémentaire. Nous avons grandement besoin de cette balancine pour les morons qui joueront dans l'épisode de la fin de semaine qui vient. Sinon, qu'aurons-nous à mettre sous la dent de nos obèses canadiens qui se délectent de notre émission en même temps que de popcorn et de quantité inimaginable de pepsi ! Nous n'oserions tout de même pas commettre l'outrage de leur présenter une reprise de Virginie... Ça fait 15 ans que c'est la même émission qui joue !!! Hautainement vôtre, TS. P.S. Si vous ne respectez pas votre contrat, je vous envoie mes  avocats, je vous retire votre contrat pour le donner à une compagnie qui acceptera de payer ses travailleurs à une cent de l'heure."

Réponse de Wakaboucou à TS

" Madame TS, nous ferons de notre mieux, je vous l'assure. Cependant, veuillez me permettre une légère précision. Les salaires africains étant en moyenne la moitié de ceux asiatiques, nous gagnons déjà une cent de l'heure. Si vous désirez nous radier de vos contractuels, nous fermerons la compagnie, en réouvrirons une autre juste à côté, prendrons le nom de notre cousin, Boucouwaka, et on va la peinturer quand même votre balancine. Merci aux compagnies États-Uniennes et Canadiennes de nous avoir enseigné leurs fabuleuses pratiques de gestion. Tendrement, Wakaboucou. Amitiés à vos pauvres acteurs. "

Alors que je croyais enfin maîtriser la situation et pouvoir me concentrer sur mon écriture, je reçus cet autre courriel.

D'Épinéphrine, actrice d'Occupation Trouble, au nom de tous les acteurs, à TS

"Bonjour TS. Nous, les acteurs d'Occupation Trouble, avons reçu un drôle de courriel de la part des techniciens de la balancine. En effet, ceux-ci nous ont affirmé que vous nous traitiez de morons lors de vos communications écrites. Bien qu'il s'agit-là d'un geste disgracieux de votre part, nous comprenons que votre parole a certainement dépassé votre pensée et accepterons modestement un simple mot d'excuse dans votre réponse. Affectueusement, Épinéphrine. P.S. Allo TS c'est Cynthia, c'est juste pour dire que c'est pas parce qu'on est des morons que vous avez le droit de le dire tout haut ! Même que dans notre contrat c'est écrit noir sur blanc : Vous vous engagez à respecter les morons qui jouent dans l'émission. C'est ça qui est ça. Bye.

De TS à Épinéphrine qui parle au nom des autres morons

" Écoutez gang de morons. Je ne sais pas du tout où vous avez été pêché cette information mais elle est totalement fausse. De plus j'aimerais vous indiquer que si vous arrêtez pas de me déranger à tout bout de champ je pourrai pas faire mes corrections et j'aurai pas fini à Noël... Oups, je me suis trompée d'histoire. Je veux parler du scénario ! Fichez-moi la paix! Tendrement, TS. "

D'Épinéphrine à TS, au nom de ... ben oui, ben oui on le sait... on est pas cons...

" Non seulement vous ne nous présentez pas vos excuses mais vous en rajoutez. Je vous reconnais bien là, la Travailleuse Sociale qui a raison sur tout avec son opinion professionnelle. Cette missive est une mise en demeure. Nous vous sommons de vous rétracter sinon, nous nous verrons dans l'obligation de ne plus jouer dans votre émission et de faire la grève ! Sincèrement, Épinéphrine. "

De TS à Épinéphrine

" À votre place, je ferais pas tant de chichis. Vous n'avez pas besoin de faire la grève pour ne pas jouer. Vous avez juste à rester vous-mêmes ! Amitiés, TS. "

De la part des techniciens de la balancine et des acteurs d'Occupation Trouble à TS

" Vous n'êtes qu'une sale prétentieuse qui n'acceptez jamais d'avoir tort ! Nous vous détestons collectivement et vous informons à l'avance que nous ne verserons pas une larme le jour de votre mort. Nous déclarons officiellement par la présente, la grève ! "

De TS à n'importe quoi incluant morons

" Je pense pas moi que vous allez faire la grève ! Je veux plus rien lire de votre part avant que vous n'ayez roulé jusqu'à mes pieds, comme des asticots agonisant sur un cadavre en fin de putréfaction, pour me demander pardon.  Je décrète le lock-out ! Je ferme l'ordinateur, tiens ! Gna gna ! "

Et c'est ainsi que se termine notre bulletin de nouvelles, mesdames et messieurs. Revenez-nous bientôt, pour la suite de cette nouvelle saga d'Occupation Trouble. Ici Gordon Cordon, dans l'ordinateur.

14 commentaires:

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
BlogueParade.com