Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

mardi 28 décembre 2010

Depuis quelques heures...

Depuis quelques heures, sur mon visage, s'est installé un sourire niais empreint de béatitude. Un sourire qui prend l'entièreté de l'espace sur la moitié inférieure de mon visage. L'extase totale dans ma face et dans ma tête... Que s'est-il passé à 12h00 pile ?

JE SUIS EN VACANCES !!!!

Mais alors que je profitais pleinement de mon nouveau statut de vacancière, et comme une obsession terminée est vite remplacée par une autre... qu'est-ce que je vois-ti pas ?

Une grosse coulisse sur mon frigidaire...  C'est ça, c'est signe que les vacances sont arrivées quand mes yeux sont capable de voir autre chose que des lettres qui s'empilent les unes sur les autres d'une manière parfois totalement désordonnée...

Et pour vous faire partager une infime partie de mon obsession terminée, voici trois petites perles de correction.

- ( En parlant d'une personne qui n'a pu se faire soigner en raison de son poids.)   C'est pas juste, si le poids se met à peser dans la balance des soins de santé !

- Les itinérants ont, pour la majorité, des bacs à lauréats.

- Ils vivent sur le seuil de pauvreté...

Mais j'arrêterai là ce billet sans contenu aucun que celui de vous faire part de mon nouveau plaisir...

Et je m'en vais effacer mes coulisses ! Mais avant faudrait bien que je m'habille... Mais pour ça, faudrait que je lave mon linge... Ouf, y'a aussi ma vaisselle à laver. Si je lave mon linge, j'aurai plus d'eau chaude pour la vaisselle et si je commence par la vaisselle, je ne pourrai plus laver mon linge... Finalement, sont pas si grosses que ça les coulisses... Pis mon linge, y'é pas si sal que ça. Si je le mets sur la corde, une bonne partie des odeurs vont s'en aller (histoire vécue par une amie de ma mère, elle lavait pas son linge, elle le mettait drette sur la corde... Quand ma mère a eu sa tumeur au cerveau et qu'elle disait tout haut ce qu'elle avait toujours pensé tout bas, qui c'est qui s'est vu traité de "tu sens pas bon"... ).

Bon, c'est fini. J'arrête de vous torturer avec mes idées pêle-mêle.

À bientôt, pour la suite de mes histoires.


TS

2 commentaires:

seb haton a dit…

Mon seul problème de lecteur est que je ne sais pas ce que sont des coulisses.
Anyway, je te souhaite une excellente fin d'année 2010,
sébastien

Travailleuse sociale a dit…

coulisse : jargon québécois. Trace de saleté qui descend le long de ton mur ou ... de ton frigo... ou de n'importe quoi finalement.

Bonne fin d'année à toi aussi.

BlogueParade.com