Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

dimanche 1 janvier 2012

Séance no. 1

Je revins à la maison, après ma première session de thérapie, le coeur plutôt léger. Non pas que ce fût une expérience agréable mais j'avais trouvé nos nouveaux thérapeutes du sommeil plutôt gentils. Nous étions 9 autour de cette table. La réunion se déroula en deux parties.

"Bonjour, je me présente, je m'appelle Ping et voici mon assistant, Pong. Bienvenue à ce nouveau groupe de thérapie cognitivo-comportemental sur le sommeil. Nous aurons ensemble 6 rencontres. La session se déroulera donc sur 5 semaines. En deuxième partie, nous vous exposerons des consignes très claires à suivre pendant toute la session. Nous aurons également pour vous de la théorie en lien avec le sommeil afin que vous compreniez la logique derrière ces consignes. Mais avant toute chose, nous allons faire un tour de table afin de mieux vous connaître. Voulez-vous décliner vos noms et les problèmes que vous vivez entourant vos nuits. "

Je déteste les tours de table. Dès que j'entends cette expression, je deviens subitement paniquée. Sans savoir pourquoi, mon coeur s'emballe. Mes mains deviennent moites. Ils me donnent l'impression d'avoir à entrer en scène alors que je ne me suis pas préparée. Un acteur qui vient d'apprendre qu'il a la chance de jouer le rôle de sa vie sans avoir de temps pour pratiquer. Et je cultive mon tract pendant que les autres parlent et égrènent  ce chapelet de paroles qui se déroule jusqu'à moi. Et soudainement, j'entends des futilités. Et oh ! merde ! je me rends compte qu'elles viennent de moi.

" Moi je ne dors jamais ! (Jamais ? lamentable, personne ne dort jamais.) Euh, je ne dors pas longtemps. (Mieux mais pas encore au point.) Je dors vite le soir, me réveille vers 3h00 du matin et je ne me rendors pas souvent. (Hum, mais où sont donc toutes ces pensées que je voulais dire au monde entier, ces nuits de misère à me torturer de ne pas dormir. Ce désespoir, comment le dire ? Rien ne sort, que des mots plats.) Mon objectif ? Euh, dormir ? À quoi je pense la nuit ? Euh, à me rendormir ? "

- " Parfait, madame TS. J'espère que nous allons pouvoir vous aider. "

" Et j'espère que les chances sont plus grandes que celles de pouvoir simplement espérer." 

Je fus étonnée de constater qu'à peu de choses près, nous vivions tous la même chose. Des heures à ruminer au lit en essayant de forcer ce qui normalement devrait s'inscrire tout naturellement dans notre corps. Et à force de forcer, nous en perdons toutes nos forces. Et c'est à ce moment que le monstrueux réveil sonne, signalant le retour forcé à un travail qui semble sans intérêt lorsqu'il nous manque ces précieux instants de récupération. Un cerveau au ralenti. Un corps meurtri d'avoir resté éveillée trop longtemps. Des nuits entières à espérer dormir, des jours entiers à prier pour rester éveillé. Et pour tous, cela dure depuis nombreuses années. Ce qui nous parait des siècles. Enfin pour presque tous.

Parce qu'il y en a bien une qui a des problèmes que depuis 2 ans. 2 ANS !!!! Et elle est déjà dans ce groupe du bout du monde ? De la solution finale ? Et pourquoi moi je n'y ai pas été orientée plus tôt ? Et maintenant, elle ose avouer qu'elle dort depuis quelques semaines ? Hein ? Depuis qu'elle a quitté son chum, déménagée dans un nouvel endroit ? ELLE DORT !!!! Je la déteste simplement pour ça, pour le fait qu'elle dort, je la déteste... Prenez cette pauvre dame qui ne dort pas depuis 25 ans... Elle, elle le mérite d'être ici, ELLE. Elle a sué pour y arriver. Quelle dame ? Celle qui parle sans arrêt de tout de rien, de sommeil, de réveil, de cannelloni, de tomates, d'écureuils... mais faites-là dormir qu'elle se taise un peu, rien qu'un tout petit peu...



2 commentaires:

FB a dit…

Que cette 2012 soit pour toi une révélation: Dormir quelle douceur...mais ça prend du temps!
Je te souhaite que cette nouvelle approche fonctionne enfin! Quelle t'apporte une paix et un équilibre nouveau, qui te rendra encore plus créative! Au fait, où en es-tu avec le dessin?

France

Travailleuse sociale a dit…

Merci pour tes bons voeux. Je te souhaite également tout ce que tu désires pour la nouvelle année.

Pour le dessin, j'ai mis sur mon blogue ce que j'ai fait. Je me trouve pas pire. J'aimerais prendre un cours à l'hiver, peut-être de bande dessinée. Je sais pas trop. Je savais plus trop quoi faire pour avancer. Il me semble que reproduire des photos devient un peu ennuyant. Et avec la fin de session, j'ai un peu mis ça de côté. Ces temps-ci je regarde un cadre de Marilyn et un autre de Humphrey sur mon mur. Je me disais que ce serait bien de les reproduire et de les mettre sur mon mur. Un nouveau défi ? On verra bien. Enfin, c'est là que je suis rendue. Un petit break.

BlogueParade.com