Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

mercredi 18 novembre 2009

Chronique du n'importe quoi et du n'importe quand...

Aujourd'hui, ça m'a pris. Pas le temps d'écrire un texte magnifiquement structuré comme à mon habitude. ;o)   Des éclairs se propulsant dans mon cerveau à la vitesse de la lumière et faisant de l'ombre à mon côté sombre. Juste besoin de les partager pour retrouver mon cynisme habituel. Juste ce qu'il faut pour ma nouvelle chronique du n'importe quoi et du n'importe quand.

  • Ce matin, elle était là, l'arme à la main. Me tournant le dos, me narguant. Devrais-je être effrayée? Dégoûtée ? Devrais-je l'ignorer ? Faire semblant que la situation ne m'atteignait pas ? Pourtant, elle était bien visible avec cet outil infâme à la main. Frottant, effaçant tout ce qui pouvait bien rester de suspect. Les traces du mal étaient presque éteintes. Scutant ses gestes, d'un air écoeuré je la regardais. Prise en flagrant délit sans qu'elle ne s'en doute, que pouvais-je bien faire ? Les preuves s'effaçaient à la vitesse de l'éclair. Bientôt, il ne subsisterait plus rien. Je devais agir vite, très vite. La surprendre, me saisir de l'arme et la retourner contre elle ? Lui faire connaître ma colère contre cette situation odieuse ? Ou accepter, vivre avec cette perspective déprimante et me taire à tout jamais. Je laissai faire. Elle partît. La situation se reproduirait assurément, prochainement. Demain, elle réapparaitraît, certainement, effaçant cette chienne de neige dans son pare brise, le grattoir à la main. Et là, je lui règlerais son compte.

2 commentaires:

Pierre H.Charron a dit…

...et dire que ca s'en vient...Tous ces criminels ,l'arme àla main à se débarrasser de cette pauvre victime ;)

Superbe chute !!! de nouvelle...pas de neige ;)

Travailleuse sociale a dit…

Avec une auto en ville, nous devenons tous et toutes les victimes des hivers québécois !!!

Merci pour la chute ! :o)

BlogueParade.com