Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

dimanche 31 juillet 2011

L'eau chaude de Cuba

Hourra ! J'ai vraiment écrit pour vrai. J'ai terminé mon premier chapitre et commencer le deuxième.

Il est vrai que le fait de n'avoir pas de plancher à balayer, de linge à laver, d'armoires à nettoyer aide sûrement grandement. Je réalise qu'à la maison,  je veux que tout soit placé dans mon environnement et qu'ensuite, je pourrai écrire. Mais ça ne finit jamais. Alors je me dis qu'il faut davantage que je planifie du temps pour écrire.

C'est aussi étrange. Le fait que je sois loin de chez moi a aussi facilité l'écriture. C'est comme si j'étais loin de moi, de mon histoire. Je pouvais être davantage spectatrice et la raconter que la vivre. C'est un peu difficile à expliquer mais j'ai pris ma plume et j'ai laissé couler.

Je réalise que plus j'écris, mieux je le fais. J'attendais d'avoir l'idée avant d'écrire. Je retravaillais constamment mes paragraphes, mes phrases, je n'étais pas satisfaite. Je savais que cette méthode n'était pas la meilleure mais c'est comme si je ne pouvais pas m'en empêcher. Alors qu'en vacances, je n'avais que quelques stylos et des feuilles, qui devenaient de plus en plus humides, tordues par la chaleur intense de ce climat. Difficile même de se relire, alors réécrire ! impossible. Je n'avais pas le choix. Plutôt que de refaire constamment le même chemin, je devais le poursuivre.

Autre point important. À la maison, j'écris directement sur l'ordinateur. Alors écrire ressemble trop à travailler, car je travaille aussi à la maison...

Les leçons à en tirer ?

- Faire de la place pour l'écriture quitte à me l'imposer au début et voir si j'aime ça. ... Parce que c'est pour moi un exercice tellement astreignant que je ne suis vraiment pas certaine que j'aime ça. D'un autre côté, lorsque j'ai écrit, je suis tellement contente, que je ne suis pas sûre de vouloir abandonner la partie maintenant... donc je disais de un, faire de la place dans mon horaire pour écrire ;

- Et, à défaut d'avoir un endroit attirant à la maison pour ce faire, pourquoi pas écrire ailleurs que chez moi, avec mes feuilles et mes stylos couleurs... ah !!!  l'école va recommencer bientôt. J'adore ce moment où, comme quand j'étais petite, ma mère nous achetait des cahiers neufs et des crayons de toutes les couleurs. J'ai toute ma vie, à chaque automne, garder cette habitude. Maintenant, je vais aller magasiner non seulement pour l'école mais aussi pour mon projet d'écriture.

Voyez ! C'est parti. Je ne peux plus m'empêcher d'écrire ! Les mots me viennent, coulent, s'insèrent en moi comme de véritables petits éclairs de soleil....

Ah ! Les nerfs... arrête le café cubain et calme toi un peu... Bon, maintenant, c'est le temps de lire. J'ai commencé à lire La lionne blanche d'Henning Mankell et je ne décroche plus. J'aime beaucoup.

Reste à savoir si mes résolutions pourront tenir malgré le chaos de la vie quotidienne... Surtout, ne pas tomber dans les justifications... c'est à suivre...

Bon dimanche.

TS

Aucun commentaire:

BlogueParade.com