Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

mercredi 11 août 2010

Bilan de chalet (partie 2)

Bon,étant revenue de mes émotions de souris, j'en reviens à mon petit bilan de chalet.

Tout d'abord, le silence. Pas le silence dont on se dit " Mais qu'il y a dont pas de bruit les dimanche matin en ville ! " Non, le grand silence. Le vrai silence. Celui où l'on entend rien de rien. Celui où, lorsqu'on entend un bruit, on doit savoir "C'EST QUOI ÇA ?" sinon on devient très inquiet. Un silence à endormir les vivants qui visitent les cimetières. Un silence qui fait comprendre ce que ça fait que d'être mort.

Mais avec ce silence, que je me disais, je vais bien finir par dormir ! Ben non tab... Me v'là encore réveillée à chaque nuit à 3h00 du matin au milieu des bois à me divertir du silence de la nuit. Alors, je n'ai fait ni une ni deux, j'ai décidé de convertir mon expérience chalet en véritable clinique du sommeil.

Mon médecin m'a d'ailleurs référé dans une telle clinique. J'étais contente de voir que quelqu'un allait finalement se préoccuper des mes problèmes de sommeil jusqu'au moment où j'ai appelé pour prendre rendez-vous. "Vous aurez rendez-vous dans environ un an" qu'elle m'a répondu. "UN AN ! Mais ma prescription de somnifères va être terminée ben avant un an ! " Et comme mon médecin est anti-pilule et que je ne reverrai pas la spécialiste qui m'a fait la prescription, je vais faire quoi moi pour dormir ? 

Vous voyez le style, paniquer avant que d'avoir des raisons de paniquer. Donc, il me fallait une solution et c'est pourquoi j'ai décidé de la trouver moi-même en plein coeur des bois.

Cause no. 1 de mes insomnies : On peut écarter le stress, l'anxiété. J'ai eu beau en chercher, je n'ai trouvé aucune raison pour faire de l'anxiété au chalet. J'ai essayé pourtant. J'ai beaucoup d'expérience dans le domaine. Mais bon, à part mon ours imaginaire que j'imaginais mal venir me visiter la nuit ou la souris qui était rigoureusement guettée par Chat, je n'ai rien trouvé.

Cause no. 2 : Mauvaise digestion. Je me réveille parce que je digère mal. Ben oui, ça doit être ça ! Je digère toujours mal ! J'ai des ballonnements, des coliques... bon ok ok j'arrête. Vous allez me dire que vous êtes entrain de déjeuner que vous voulez pas en entendre parler. Mais l'essentiel est que j'ai commencé un régime de restriction. D'abord, éliminé le lactose. Tiens ! La situation s'améliore ! Mais pas totalement. Ok d'abord. Enlève le café caféiné. Enlève le pepsi.

PAUSE. Ici j'aimerais une ovation debout de votre part et bien oui, j'ai arrêté le pepsi totalement. Et j'en ai même plus envie. S.V.P. OVATIONNEZ !!! OVATIONNEZ !!! Il ne sera pas dit que cet événement ne paraîtra pas dans les annales de l'histoire du Québec ! Alors OVATIONNEZ suffisamment fort pour que mon exploit puisse paraître dans les prochaines publications historiques. Merci. FIN DE PAUSE.

Donc enlève le pepsi. Ajoute des enzymes de digestion. Ajoute des antispasmodiques. Ajoute une petite tisane pour aider à sécréter la bile. Coupe le sucre...  Ah oui, ça ce ne fut pas le plus facile, couper le sucre. Une vraie junkie du glucose sous toutes ses formes. Fructose, glucose, lactose, aspartame et j'en passe !  Un midi alors que je pleurais devant le fait que M. Edwards devait faire tuer Julie, une charmante guenon, (on parle de la petite maison dans la prairie là!) j'ai compris que les effets de sevrage étaient pas mal plus difficiles que je l'aurais cru. Mais pas grave, je continue. Je dois dormir, je le veux, je le désire, je vais tout faire pour trouver la cause de ces maudites insomnies.

Hélas, encore à cette étape, malgré mes multiples efforts, j'avais toujours mes problèmes de digestion. Et puis, une idée. Saugrenue. Et pourquoi pas ? Au rang no. 1 des accusés des intolérances alimentaires, le blé et son gluten. Donc enlève le blé. Bon, ça été plus qu'une petite décision. Savez-vous dans quoi il y a du blé ? Ben il y en a dans tout ! Dans le pain, les céréales (même dans mon bon gruau du matin snif snif), dans les sauces, dans les vinaigrettes. Je me suis rendue au point où je ne savais plus quoi manger ! Des oeufs et de la salade ça va. De la viande et de la salade ! Ça aussi, c'est ok. Et finalement, ça a marché ! Finis les problèmes de digestion. Je suis une femme neuve ! Je marche dans la rue avec l'air fier de la femme qui n'a plus besoin de faire semblant qu'elle ne pète pas et n'a plus peur de sentir mauvais... Wow ! Je peux retourner travailler sans avoir peur des bruits sombres que faisaient mon gros ventre.

Mais le seul hic dans tout ça, c'est que je ne dors toujours pas. Et ça, bien merde, j'ai de la misère à le digérer.

Cause no. 3 : Euh...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous ne dormez pas, mais vous avez sûrement maigri. Le régime sans gluten est bien bon pour ça. Et le pepsi, ovation debout effectuée! Quelle cochonnerie, bon débarras!

Une femme libre

Travailleuse sociale a dit…

Pas encore maigrie. Rien du tout après 2 semaines. Mais je ne désespère pas. On verra. Merci pour le pepsi. Je trouvais aussi que c'était une dépendance néfaste.

BlogueParade.com