Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

lundi 10 octobre 2011

Propos dérangés d'une fille dont la chatte est en chaleur...

ou...  que serions-nous si nous étions des chats ?

Ce soir-là, Amélia tournait et se retournait dans son lit. L'appel de la nature était plus fort que sa volonté de dormir. Rien, elle n'y pouvait rien. Elle se releva donc, se rhabilla, pris son manteau de printemps et sortit rapidement de la maison. On la retrouve trente minutes plus tard, hurlant à la mort, coin Beaubien et Iberville...

" AU SECOURS!!!! hurle-t-elle. AU SECOURS AIDEZ-MOI !!!!!!!! "

Une voix inquiète se fît entendre de la fenêtre du troisième étage de l'immeuble situé à deux pas de là.

" Qu'avez-vous ? Dois-je appeler la police ? "

" NON !!!! J'AI BESOIN D'ÊTRE ENSEMENCÉE !!! ENSEMENSEZ-MOI QUELQU'UN !!!"

" T'aurais pas pu choisir un autre coin de rue ? "

" C'est le seul coin libre ce soir !!!! ENSEMENCEZ-MOI ! ENSEMENCEZ-MOI !!! ENSEMENCEZ-MOI !!! "

" Vas te coucher, ça va te passer. "

" J'ai essayé, ça marche pas ! Envoye-moi ton matou, après je vais être tranquille. "

" T'arrives trop tard, y'é castré mon matou. Pis de toute façon, il a fait assez de bébés orphelins comme ça. Y'était pas question qu'il continue à procréer des rejetons à droite et à gauche. En plus, après trois mois qu'est-ce qui se passe dis-moi hein  ? Tu vas encore les abandonner et ils vont être recrutés par les gangs de ruelle ? Débrouille-toi maudite irresponsable. Gratte-toi le minou avec autre chose qu'un matou. Ça fera moins de malheureux sur la terre. "

" J'y peux rien, c'est plus fort que moi ! J'ai envie d'être ensemencée !!!! Je vais crier, hurler, piétiner sur place en vous montrant mon cul, écoeurer tout ce qui bouge jusqu'à ce qu'un mec m'ensemence !!! N'importe lequel fera l'affaire ! "

Un itinérant passe par là....

" Ah shit ! Pas encore elle. Me semble bien que je me la suis faite pas plus tard que l'année dernière. C'est pas parce que je vis dans la rue que je suis obligée de me taper la même bouffe chaque année. Je réclame le droit au choix moi ! En plus elle, elle hurle, elle crit, faut lui mordre le cou pour qu'elle jouisse, elle gueule qu'elle y arrive pas, elle me fout la honte devant toute la rue celle-là.Pis pas le goût de me battre moi là à soir. "

" Eille le crotté, tu vois pas que je souffre ! Pourrais-tu s'il te plaît te dépêcher pour m'ensemencer ??? !! "

" Scuse, pas envie ce soir. "

" C'est pas une question d'envie le malade. C'est une question de besoins naturels à combler. Fa que, sors ton boyau pis rentre-le dans le tuyau. C'est pas ben compliqué me semble. "

" Je me doute ben que je vais faire tout ça pis après tu vas me dire que je suis pas ton genre. Que ça peut pas marcher entre nous. Que tu vas te débrouiller toute seule. "

" Qu'est-ce que tu veux, ça fait des années que j'attends George Clooney mais ça a l'air que mon odeur l'attire pas, y'é jamais passé sur mon coin les soirs d'ensemencement. "

Pour avoir la paix, l'itinérant se laisse exploiter.

" C'est ça, c'est ça, fait Amélia. Grimpe sur moi. Mords moi dans le cou, comme ça, comme ça... Ayoye sans dessin, attention à mes boucles d'oreilles... "

" À part de ça, comment ça t'as des grosses tétines de même ? "

" Qu'est-ce que tu veux, la dernière vague a rejeté mes derniers flots pas plus tard qu'il y a deux mois et demi ... "

" C'est beau, tourne toi de bord, on va laisser faire les tétines. C'est tellement pas excitant... "

" Parce que tu te penses beau je suppose ? "

Un passant passe par là.

" Maudits cochons vous pourriez pas aller faire ça dans un coin noir ? "

" Ah ! suffit pour ce soir ! crie Amélia. Y'a trop de monde autour, ça me déconcentre un ti-peu disons. "

" C'est ça, lui crie la femme planquée dans son appart. Fais de l'air ! "

" C'est beau, de toute façon, faut que je me lève tôt pour travailler demain. Fa que ... à demain soir pour une autre tentative d'ensemencement !!! "

" TA GUEULE !!! "



TS

Aucun commentaire:

BlogueParade.com