Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

samedi 13 mars 2010

Journal spontané de fatigue et écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop

Aujourd'hui, 13 mars, fabuleuse chute de pression occasionnée par semaine de relâche enfin à mes pieds. Ne porte plus à terre. Impression qu'air passe facilement à travers tête parce que plus liquide dans corps. Énergie, sec, sec, sec. Air dans tête emporte mots, sens des mots et articles devant mots sans sens.

Écrirai article lorsque tête et corps seront remis du choc du vide soudain occasionné (wow ! mot du jour. note, voir dictionnaire pour savoir si sens caché) par relâchement de travail. Impression de relâchement vicieux comme épidémie de grippe parce que contracté virus de corrections et évaluations stagiaires. Vous pas lire aujourd'hui, fait trop beau anyway, à moins que vie soit aussi utile que mienne à torcher et parler à chat 22 heures par jour.

Pour instant, trop occupée par angoisses de névroses ayant temps de refaire surface. Ex. peur de mourrir parce que personne pour prendre soin de Félix (chat charmant, dépendant affectif, castrat avec voix de souris pris dans trappe). Penser à laisser fortune en héritage en échange de soins du chat. Devrait pouvoir tenir 2 mois. Horreur du ménage devant litière débordante et autres attaques de terreurs passagères.

Si quelqu'un comprendre état d'âme, s.v.p. envoyez psychanalyste, jeune trentaine, abdos fermes, caisse de bière sucrée et réglisse rouge.

Bon samedi !

p.s. journal spontané de fatigue et écoeurement devant vie sans destination ni arrêt/stop peut-être à suivre demain ...

1 commentaire:

ClaudeL a dit…

Ouais... je ne connais pas de psy. N'en suis pas une non plus. J'ai des yeux pour lire, des doigts pour commenter. Et je n'aime pas assez les chats pour vous offrir de garder le vôtre. De toute façon est-ce vraiment la solution?
En espérant que ça aille déjà mieux? Habituellement, toucher le fond entraîne un rebond vers la surface, même si on ne la voit pas, tout notre regard étant fixé vers le bas.
Allez, dites-nous la suite avant de perdre une heure...

BlogueParade.com