Bienvenue sur mon blogue de lecture virtuelle !

Pour tout vous dire, je suis une travailleuse sociale qui est devenue enseignante. J'aime écrire. Honnêtement, depuis ses tout débuts, je m'oblige par ce blogue, à écrire et ainsi me maintenir dans un processus de création. Je n'ai pas vraiment d'objectifs autres que d'écrire et de me divertir. J'espère aussi que vous saurez trouver un peu de plaisir à me lire.


Vous êtes invités à échanger vos commentaires.


Alors bonne lecture !

Les chiens ont des maîtres, les chats des esclaves...

dimanche 25 avril 2010

Autre histoire de voisins

Cette semaine, fais une pause dans écriture morse et décide de mettre articles et sujets. Bip...

Ceux qui me lisent savent  que je déteste tous mes voisins. Pas parce qu'ils sont détestables mais  parce qu'ils sont mes voisins. Je sais pas comment j'ai pu faire pour vivre à Montréal depuis 20 ans. On dirait que je rêve d'aller courir tout nue dans les champs en campagne à me demander si le taureau me regarde parce qu'il me trouve belle.  (Ou peut-être qu'il voudrait juste m'encorner. Bon je pense que je vais retourner dans le chalet moi là. Je connais pas ça moi des animaux.)  Malgré tout, Je commence à trouver que c'est ma famille qui avait raison de vouloir rester à 700 kilomètres de Montréal au bout d'un rang à écouter couler la rivière. Maintenant, je comprends ça. Mais ce que je comprends moins c'est que la fin de semaine, ils partent pour leur chalet ! Y'a rien autour d'eux et ils s'en vont dans une place encore plus tranquille! En tout cas, c'est leur choix et je me dis qu'au moins, ils n'ont pas à endurer mes voisins.

À commencer par ce couple qui vit en biais de chez moi et qui sont toujours dans leur cuisine ou sur leur balcon à faire cuire du barbecue. C'est pas que ça me dérange d'être assise à ma table pendant que c'te belle pièce d'homme fait la cuisine pour sa blonde qui, elle, ben, on peut pas dire que c'est une beauté. Je vous jure, j'ai rien à leur envier. Je ne suis quand même pas jalouse à mon âge. J'ai un beau tapis dans mon salon, un chat qui m'aime et qui me réveille à toutes les heures de la nuit pour me le dire et un travail qui, de toutes façons, ne me donnerait pas le temps d'admirer les beaux biceps d'un gars qui cuisinerait rien que pour mes beaux yeux.  

Le problème c'est le bruit. Je passe mon temps à entendre des voix mais maudine, je comprends rien ! Mais là, tant qu'à entendre du bruit, je me dis que ça serait pas pire de savoir de quoi ils parlent quand même. Me semble que je demande pas tellement. Ça ne me dérange pas non plus qu'un si beau gars soit avec une fille si laide. Je le sais là, la beauté ça n'a rien à voir avec l'amour. Mais bon, c'est pas de ma faute à moi si elle est laide et que le gars irait mieux avec moi. En tout cas, tout le monde le sait, la vie est injuste. Câline, pauvre elle... En plus, les pauvres chats devaient être enfermés quelque part pour pas déranger le ti-couple, on les a pas vu de l'hiver. Pis oui me semble sont tellement heureux qu'ils oublient d'arroser la plante sur le comptoir . Y' en a tu des tarés des fois.

Le pire c'est qu'ils se mêlent pas de leurs affaires. Ils sont assis en face de ma cuisine et passent leur temps sur leur balcon à me regarder manger toute seule au bout de ma petite table. Si au moins je comprenais ce qu'ils disent... J'arrêterais de penser qu'ils se disent que je fais pitié. Je suis sûre qu'ils me jugent. Ça peut pas faire autrement. Une si belle fille encore toute seule, c'est vraiment pas normal. C'est ça, ils doivent penser que j'ai quelque chose d'anormal.

Ça me dérangeait tellement ce qu'ils pouvaient penser que j'ai commencé à manger dans mon salon, devant la télé. J'ai fini par avoir peur qu'ils finissent par m'inviter à souper. Je veux pas aller chez les voisins, je vais finir par m'haïr.

Pendant que je mange devant ma télé, y'en a un autre là, de l'autre côté de la rue qui joue avec sa super WII ! Pis y'a tu l'air d'avoir du fun. C'est ça, c'est ça. Montre moi comment moi je m'ennuie parce que j'ai pas de WII. En plus, avez-vous déjà vu ça quelqu'un qui joue à la WII sans son ? Ça a l'air fou pas à peu près. On dirait un épileptique qui fait de la peinture à numéros. C'est vraiment pas beau. Et en plus y'a l'air heureux. Je me dis, ben voyons va jouer dehors! Tu peux pas être toujours heureux de même, c'est pas une vie. J'en ai pas de WII moi, pis c'est pas à cause de ça que je vais pas bien.

Le boutte du boutte, c'est mes nouveaux voisins de palier. On partage le même balcon. Deux semaines après leur arrivée, ils se sont dits, "ben je pense qu'on va écoeurer notre nouvelle voisine" et ils ont invité 8 ti-vieux pendant les 4 jours du congé de Pâques. "Ben là,  faites comme chez vous je leur ai dit" quand je les ai vu aller fumer sur le balcon drette devant ma porte patio. "Ça me dérange absolument pas que vous fumiez assis de même dans ma porte patio. Vous pouvez rester assis-là dans mon dos quand je cuisine. Ça me dérange pas, je vous jure, mais je vais juste mettre une grosse couverte foncée dans la fenêtre pour pas que la boucane passe, mais c'est vraiment pas à cause de vous. Et en plus, ils ont comme 20 ans de plus que moi pis ils sont capable de se coucher tard 3 jours en ligne ! WOW! Ça mérite le respect ça monsieur.

J'ai ben essayé de les faire fuire avec de la musique forte, mais j'ai découvert que ça me dérangeait moi de la musique forte. En tout cas, j'étais tellement frustrée que j'étais prête à engager une escorte mâle pour venir se promener tout nu dans ma cuisine pour les faire fuir. En plus, j'aurais montré au couple d'en bas que je pouvais faire mieux qu'eux autres pour une fois.

Bref, je suis allée chez Zellers m'acheter une pôle et un rideau que j'ai installés dans ma porte patio en ruminant. Je m'imaginais les avoir dans ma fenêtre pendant tout l'été. J'ai fait des ulcères et ça m'a coûté 50$. Depuis, j'ai pas revu mes voisins. Et j'ai enlevé mes rideaux. Et je me sens idiote. Je pense que je vais acheter un chalet pour mettre mes rideaux.  

4 commentaires:

ClaudeL a dit…

J'adore décidément votre humour. Au chalet, pas besoin de rideaux. Quoique, ça dépend, aujourd'hui les chalets c'est 250,000$ et plus si vous désirez un accès au lac, mais vous ne pouvez pas avoir le lac et pas de voisins en même temps, c'est l'un ou l'autre.
Enfin je dis ça comme ça.
Mais même si vous trouvez le chalet, l'accès au cours d'eau et pas de voisins... eh bien là, vous n'aurez plus rien à dire dans votre blogue!!!

Travailleuse sociale a dit…

C'est certain que j'aimerais trouver un chalet qui va être aussi beau que mes rideaux... avec vue sur le lac, des voisins à des kilomètres, sans ours, avec chevreuil et geais bleus. Pour l'inspiration, hum... c'est un bon point. Faudra que je pense aller prendre un café au roi de la patate du coin.

Anonyme a dit…

C'est assez évident... que vous manquez d'affection...

Bonne chance

Travailleuse sociale a dit…

Merci Anonyme de vous intéresser à mes textes. Bonne journée. o:)

BlogueParade.com